Un nouveau délai dans l’affaire Tyler Skaggs

Le juge de la Cour fédérale américaine chargée du dossier de la mort du joueur des Angels Tyler Skaggs a accordé un nouveau délai aux parties qui espèrent conclure une entente de plaidoyer pour Eric Kay, accusé d’avoir fourni le fentanyl qui a mené à la mort du jeune lanceur.

C’est la deuxième fois que le juge de la Cour américaine Jeffrey L. Cureton de Forth Worth au Texas accorde un délai aux avocats de l’accusé et aux procureurs de la Couronne pour négocier la fameuse entente. Selon la motion déposée à la Cour, ces derniers estiment avoir besoin de plus de temps pour étudier plus en profondeur l’information sur les circonstances entourant le décès de Skaggs ainsi que sur l’accusé. Ils souhaitent ainsi éviter une mise en accusation et mener la cause devant les tribunaux de façon la plus efficace possible.

Publicité

Toujours selon la motion, les négociations ont été retardées en raison du fait que l’accusé se trouve en Californie alors que la cause est entendue au Texas.

Rappel des faits

Le 1er juillet 2019, le lanceur des Angels d’Anaheim Tyler Skaggs était retrouvé sans vie dans sa chambre d’hôtel alors que l’équipe était en visite au Texas pour y affronter les Rangers. Plusieurs hypothèses avaient alors été émises pour expliquer la mort du jeune joueur, mais le rapport d’autopsie a confirmé que la mort avait été causée par une surdose d’opioïdes, plus précisément de fentanyle et d’oxycodin.

Publicité

Après l’annonce de la mort du jeune homme, les hommages venaient de partout et avaient été couronné par un match magique des Angels.

Skaggs étant sur le territoire texan lors de sa mort, ce sont les autorités texanes qui ont été chargées de l’enquête. En octobre 2019, des rumeurs pointaient du doigt le responsable des relations avec les médias des Angels, Eric Kay, qui aurait fourni les comprimés ayant mené au décès de Skaggs. Finalement, ce n’est que le mois dernier que des accusations officielles ont été portées contre l’ex-employé de la formation, l’enquête ayant confirmé les rumeurs. Kay aurait également fourni des opioïdes à d’autres joueurs de l’équipe.

Sans accord de culpabilité, Kay s’expose à une peine maximale de 20 ans dans un pénitencier fédéral américain.

Default image
Fred Lamontagne
Joindre deux passions: l'écriture et le baseball. Je m'intéresse particulièrement au développement de joueurs et leur progression vers le Show, et au baseball comme business.
Alleyop360Attitude Football