Tyler Glasnow en patron dans le Bronx

Tyler Glasnow contre Gerrit Cole. C’était sans aucun doute l’affiche de la soirée de ce dernier jour du mois d’août.

Les Yankees avaient retrouvé un peu de couleur le week-end dernier en battant les Mets trois fois sur quatre, et surtout, en mettant fin à une vilaine série de sept défaites consécutives. Les Rays, eux, s’amenaient dans le Bronx avec la confiance d’un leader et toutes les armes nécessaires pour tenir les Yankees à distance au classement. Parmi ces armes : Tyler Glasnow.

Publicité

J’ai envie de dire : « Sans surprise, les Rays se sont imposés ». Car c’est un peu ce qui s’est passé.

Gerrit Cole K.O. d’entrée

À l’amorce e ce match, les Yankees faisaient, comme bien souvent, office de favoris. Avoir Gerrit Cole sur la butte, ça aide à faire pencher le match dans votre balance avant même que celui-ci n’ait été joué. Ça pourrait faire trembler n’importe quel adversaire. Cependant, ça reste du sport et le sport est loin d’être une science exacte. En tout cas, la présence de Cole n’a pas suffi pour faire trembler des Rays, qui n’étaient pas venus dans le Bronx pour faire de la figuration.

Après deux manches, les Rays menaient déjà par 3 à 0, grâce notamment à un circuit de deux points de Ji-Man Choi (3 en 3, 2 points, 3 RBI, 2 BB) et une claque en solo de Kevin Kiermaier. Gerrit Cole était K.O. debout.

Admirez la mise sur orbite.

Après s’être fait solidement cogner par les Braves à son dernier départ (5 ER en 5 manches), le lanceur millionnaire des Yankees n’a pas tenu la route une fois de plus face à des Rays affamés.

Publicité

Cole concédera un total de huit coups sûrs, quatre points et quatre buts sur balles. Notons au passage sept retraits sur des prises, qui portent son total sur la saison à 60.

On a beau s’appeler Gerrit Cole, on ne peut pas gagner à chaque coup. Et puis ce soir en face, il y avait tout simplement plus fort.

Glasnow taille XXL

Si Cole était en demi-teinte, Tyler Glasnow, lui, était affûté comme jamais. Le superbe lanceur des Rays (dont on parle trop peu à mon goût) a muselé les Yankees tout au long de sa prestation, ne concédant son premier coup sûr que dans la sixième reprise. Un vrai récital avec en prime neuf retraits au bâton et une victoire en poche. Les Rays se sont imposés 5 à 3.

Joli travail du receveur Michael Perez, en passant.

Accrochez-vous, fans des Yankees. Pour les Rays, il s’agit là de leur septième victoire en huit matchs cette saison contre les Yankees. Ils sont sur une série de six victoires consécutives et détiennent désormais une avance de quatre matchs et demi sur leurs rivaux new-yorkais. Leur fiche pour la saison : 25-11. Superbe!

Tyler Glasnow et les Rays semblent inarrêtables et les Yankees ne semblent pas (pour l’instant) en mesure de les rattraper.

Default image
Sébastien Tabary
Alleyop360Attitude Football