Trevor Bauer est au plus fort de la course au trophée Cy Young

Alors que du côté de la Ligue américaine, le nom de Shane Bieber semble faire l’unanimité en ce qui a trait au futur récipiendaire du prestigieux trophée Cy Young, il en est tout autrement pour la Ligue nationale. Certes, en cette saison écourtée, trois lanceurs semblent se détacher du lot. 

On parle ici de Jacob deGrom des Mets de New York, double tenant du titre, Yu Darvish des Cubs de Chicago et finalement Trevor Bauer des Reds de Cincinnati. Avec uniquement deux semaines de calendrier pour faire leurs preuves, ce sera une lutte serrée jusqu’à la toute fin entre les trois. Pour l’instant, concentrons-nous sur le joueur des Reds, qui, pour sa part, n’a jamais autant cru en ses chances.

Publicité

« Je fais partie du premier tiers de l’élite des lanceurs »

C’est ce qu’a affirmé Bauer lors d’un entretien à Mark Sheldon pour le compte de la MLB. Cette saison, les bottines suivent les babines dans son cas, car les stats sont là pour appuyer ses dires.

Le joueur de 29 ans se classe deuxième de la Nationale pour la moyenne de points mérités ainsi que la moyenne au bâton de l’adversaire, cinquième pour les retraits au bâton et premier pour la statistique WHIP. En plus de transporter l’équipe sur ses épaules.

C’est en quelque sorte un baume au coeur pour Bauer, car ce dernier était au plus fort de la course au Cy Young de la Ligue américaine en 2018, alors qu’il arborait l’uniforme des Indians de Cleveland. Cependant, il avait manqué les six dernières semaines de la saison régulière, subissant une fracture de stress à l’os du péroné, anéantissant ainsi ses chances de rafler le grand honneur. Le trophée est allé dans les mains de Blake Snell des Rays, finalement.

Publicité

Disons que nous sommes loin du Trevor Bauer qui avait été acquis à la date limite des transactions de 2019 par Cincinnati. Lui-même le sait bien, il n’avait pas lancé à la hauteur de son talent. Or, il a su rebondir en 2020 et disons que le timing est bon pour lui, son contrat arrivant à échéance à la fin de la présente saison. Il est ce type de joueur qui carbure à la pression.

Une tête folle

C’est de cette façon qu’un bon ami à moi a déjà qualifié Bauer et c’est peut-être une des raisons pour laquelle le Cy Young pourrait lui glisser entre les mains. Le droitier est loin d’être le plus grand fan de monsieur le commissaire, le critiquant ouvertement plus souvent qu’à son tour.

Aussi, n’oublions pas le savoureux incident Joe Kelly, alors que le numéro 27 des Reds avait illustré la baboune devenu légendaire de Kelly sur ses crampons. Il s’était fait interdire leur utilisation, sous peine de suspension. Ce ne sont là quelques exemples de ses faits et gestes qui pourraient peser dans la balance lors du jour de vote.

Kelly
Capture d’écran : Twitter

Celui qui possède une des meilleures balles courbes des Majeures est l’une des seules réjouissances du côté des Reds cette saison. L’équipe est plutôt décevante et n’appuie pas les prouesses de son lanceur. Dommage pour lui, car cela pourrait aussi affecter le résultat du vote en sa défaveur.

Default image
Maxime Trudeau
Partisan #1 des Royals de Kansas City. Joueurs favoris: Whit Merrifield, Christian Yelich. Passion pour tout ce qui touche le monde du sport et le milieu agricole. Le Plateau Mont-Royal, Montréal. Bachelier Université du Québec à Rimouski, Communication Relations humaines.
Alleyop360Attitude Football