Ross Stripling doit améliorer sa balle rapide

Le nouveau venu des Blue Jays, le lanceur Ross Stripling, a effectué son premier départ sur le monticule lors du deuxième match du programme double des siens face aux Red Sox de Boston. Il a été acquis par les Jays des Dodgers de Los Angeles à la date limite des transactions.

Stripling, qui a joué sept parties chez les Dodgers avant d’être échangé, est un fanatique des chiffres, étant courtier en bourse et conseiller en gestion de patrimoine grâce à son diplôme en finance de l’Université A&M du Texas. Il a travaillé longuement à Los Angeles sur l’exactitude de ses lancers, dont les algorithmes et les logarithmes pour déterminer la vitesse de sortie, entre autres, pour mieux aider à déterminer les forces et les faiblesses de l’adversaire au bâton.

Publicité

Le lanceur originaire de la Pennsylvanie soutient que ce type de chiffres est prédéterminant pour lui pour analyser les situations de chaque présence au bâton. Il dit que c’est le genre d’information qui lui permet de savoir comment s’avancer dans le compte et quel type de lancer effectuer pour chaque frappeur. Le fait pour lui d’en être à sa cinquième année dans les Majeures lui permet vraiment de s’adapter et de savoir quels détails rechercher en chaque frappeur.

« Mes [tactiques] ne sont peut-être pas les meilleures, mais si je sais exactement où attaquer un gars dans le compte, dans chaque situation, parce que je connais les nombres, je me sens vraiment prêt. Et c’est réellement ce qui me donne la confiance que je garde dans chaque présence au bâton, dans chaque match. Parce qu’au baseball, c’est le lanceur qui garde l’avantage face au frappeur, » dit Stripling.

Publicité

Stripling a effectué son premier départ face aux Red Sox de Boston vendredi dernier. Et les chiffres le montrent : sur 81 lancers, prêt de la moitié d’entre eux étaient des balles rapides, qui atteignent jusqu’à 92 milles à l’heure. Il a cependant concédé trois points sur six coups sûrs en 4,1 manches, mais a tout de même retiré quatre joueurs sur des prises dans une défaite de 3-2.

Ç’a été une nette amélioration pour lui, car sa balle rapide l’a trahie à de nombreuses reprises sous l’uniforme des Dodgers, et particulièrement cette année. Jusqu’à maintenant cette année, 11 des 12 circuits qu’il a alloués viennent de balles rapides, et c’est ce qu’il veut à tout prix corriger à Toronto. Même s’il la lance un brin plus rapidement cette année que l’an passé (91,8 MPH en 2019, 90,6 en 2020), les adversaires la ratent moins (17,6 % vs 14,2 %).

Pour l’instant, il n’est pas tout à fait clair si Stripling demeurera dans la rotation des Blue Jays pour le mois crucial de septembre. Robbie Ray, l’autre acquisition de l’équipe à la date limite des transactions, aura aussi sa chance, lui qui a commencé le match de dimanche au Fenway Park. Les Blue Jays comptent de nombreux partants sur la liste des blessés, et tentent à tout prix d’avoir leur meilleur alignement possible sur le monticule à l’aube d’une série très importante contre les Yankees de New York pour se diriger tranquillement vers la course aux séries.

Default image
Daniel Birru
Alleyop360Attitude Football