Robert Manfred prend le contrôle des mineures

Vous connaissez l’expression « baseball affilié » qu’on utilise pour décrire les ligues mineures? Eh bien, à partir du 30 septembre prochain, nous ne pourrions plus pouvoir l’utiliser. Il faudrait plutôt parler de baseball franchisé.

Selon ce qu’a appris Baseball America, cette réforme historique est au coeur de la proposition présentée le 27 août dernier par les ligues majeures de baseball aux ligues mineures dans le cadre des négociations d’un nouvel accord sur le baseball professionnel. Ainsi, la MLB prendrait un contrôle quasi total sur les ligues mineures de baseball.

Publicité

Contrôler le quotidien du baseball mineur

Depuis plus d’un an, Pat O’Connor, commissaire des ligues mineures de baseball, et Robert Manfred tentent d’en venir à une entente sur un nouvel accord régissant le lien qui unit les équipes de la MLB et celles des MiLB. O’Connor souhaite que les équipes affiliées conservent l’indépendance dont elles jouissent depuis plus de 100 ans alors que Manfred souhaite contrôler le plus possible les équipes mineures. La pandémie a malheureusement poussé les mineures au pied du mur, surtout financièrement, et a délaissé cette position. Manfred avait donc le champ libre pour sa première proposition officielle dans le cadre de ses négociations, la première rencontre en personne entre les deux camps depuis avril.

Manfred avait déjà proposé de supprimer de 40 équipes affiliées, principalement niveau A saison courte et Recrue. Cette idée se retrouve aussi dans la proposition du 27 août. Cependant, le coup de grâce est la relation. D’une affiliation, on passe à une franchise. Les équipes des Majeures se transforment en franchiseure, et celles des mineures en franchisées, exactement comme des restaurants McDonald.

En gros, ça veut dire que la MLB aura le contrôle sur la gouvernance des équipes ainsi que sur leurs opérations quotidiennes. Le siège social des ligues mineures à St. Petersburg en Floride disparaîtra pour être fusionné à celui des ligues majeures à New York. Là, un conseil consultatif sur les mineures, composé de représentants des deux paliers, sera mis en place, mais le commissaire Manfred et ses successeurs garderont le dernier mot.

La MLB sera aussi responsable des calendriers, du développement, de la sélection, et de l’attribution des arbitres, et du règlement des différends entre les équipes. En retour de ses services, les équipes des MiLB devront payer une taxe de 8,5 % de leur revenu à la MLB (techniquement déjà en vigueur puisqu’elles versent 8 % à la MLB et 0,5 % à la MiLB).

Publicité

Cette proposition comprend aussi que les droits de commandites nationales, de diffusion traditionnelle et numérique, et de commercialisation seront gérés par les grands clubs. Ces revenus seront divisés à part égale entre l’équipe majeure et mineure. Le franchiseur pourra également apporter des modifications aux installations sans avoir la permission du franchisé, ce qui n’est absolument pas le cas présentement.

Finalement, l’entente comprend des standards plus élevés en terme de voyages, d’hébergement et d’installations afin d’assurer une bonne qualité de vie aux joueurs des mineures, ce qui avait été promis par Manfred.

Réforme historique

Comme je le soulignais plus tôt, la pandémie a forcé les ligues mineures de baseball à se soumettre à la volonté de Manfred. Après qu’il ait fait disparaître d’un coup de baguette magique 42 équipes du baseball affilié, personne ne s’attendait à une réforme aussi profonde. Les équipes des mineures ont toujours joui d’une indépendance qui n’avait jamais été remise en doute. Les Majeures fournissaient les joueurs et les entraîneurs, et les équipes s’occupaient du reste. La proposition actuelle détruit tout cela.

Plusieurs des équipes des mineures sont dirigées par des groupes locaux de passionnés. Avec sa proposition, Manfred enlève cette chaleur locale, le sentiment d’être à la maison, que l’on retrouve dans les ligues mineures qu’on ne trouve pas ailleurs.

Je me réjouis quand même en me disant que les commandites locales (presque 100 % des commanditaires du baseball mineur), la nourriture et la bière restent sous le contrôle des équipes qui ont toujours priorisé le local. Surtout la bière.

Default image
Fred Lamontagne
Joindre deux passions: l'écriture et le baseball. Je m'intéresse particulièrement au développement de joueurs et leur progression vers le Show, et au baseball comme business.
Alleyop360Attitude Football