Mes prédictions pour les honneurs individuels et pour les séries

En 60 matchs, il s’est étonnamment passé beaucoup de choses. Il y a eu de nombreux éléments intéressants à suivre, ce qui a rendu cette saison écourtée intéressante.

Il est donc temps de revenir sur cette saison et de mettre la table pour les séries. Et pour ce faire, j’ai décidé de vous offrir mes prédictions en vue des différents honneurs individuels ainsi que pour les séries.

Mes prédictions, ça veut dire ce que je crois qui se produira – et non pas ce que je veux forcément.

Honneurs individuels

MVP de l’Américaine : Jose Abreu

Le joueur de premier but des White Sox n’est pas passé excessivement proche de gagner la Triple Couronne, mais ses 60 points produits (1er dans l’Américaine), ses 19 longues balles (3e) et sa moyenne de .317 (4e) démontrent une chose : le joueur des Sox a été dominant. Difficile à affronter, il a été au coeur de la première qualification des siens en séries en 12 ans. Il a guidé les jeunes de son club vers les plus hauts sommets.

Publicité

Finalistes : DJ LeMahieu (2e) et Shane Bieber (3e).

MVP de la Nationale : Mookie Betts

Fernando Tatis Jr. a frappé pour .208 en septembre et s’est sorti de la course au détriment de Manny Machado, de Freddie Freeman et de Mookie Betts. Difficile de les départager, mais je crois que la MLB a besoin d’un Betts MVP chez les Dodgers. Et comme il le mérite à 100 %, je crois que c’est ce qui arrivera.

Finalistes : Freddie Freeman (2e) et Manny Machado (3e).

Cy Young dans l’Américaine : Shane Bieber

Son pire départ a été un départ de qualité. Il a fait en sorte que les Indians ont échangé Trevor Bauer, Corey Kluber et Mike Clevinger sans que cela ne paraisse. Il a obtenu la Triple Couronne. Je continue?

Finalistes : pas important.

Cy Young dans la Nationale : Trevor Bauer

Comme l’expliquait mon collègue Sébastien Tabary, il serait logique de voir Trevor Bauer être nommé le gagnant. Que ce soit selon le WHIP, la moyenne des adversaires, la moyenne de points mérités ou les retraits sur trois prises (où il est deuxième), il a dominé la Nationale et n’a pas eu de mauvaise sortie. Et le test de l’oeil permet de conclure qu’avec des Reds qui n’ont pas eu une grosse année, son apport a été crucial. Mais c’est assez serré comme débat et votre réponse vaut la mienne.

Finalistes : Yu Darvish (2e) et Jacob deGrom (3e).

Recrue de l’année dans l’Américaine : Kyle Lewis

Le voltigeur des Mariners et celui des White Sox (Luis Robert) sont nez à nez. Ils ont dominé les recrues au niveau des points produits et des longues balles. On sent qu’ils ont eu un ascendant positif sur leur équipe. Parce que Lewis est moins bien entouré (pour ne pas dire qu’il ne l’est pas) et que sa moyenne est meilleure (.262 c. .233), il est mon choix.

Finalistes : Luis Robert (2e) et Brady Singer (3e).

Recrue de l’année dans la Nationale : Devin Williams

Imaginez être le meilleur lanceur d’un enclos qui comprend Josh Hader – parce que oui, Devin Williams a été bon à ce point. En 27 manches de travail, il s’est mérité une MPM de 0.33, a accordé six coups sûrs et passé 53 gars dans la mitaine. Deux retrais sur trois ont donc été effectués sur trois prises. Il n’a donné qu’un point mérité cette saison en 22 sorties. Qui dit mieux?

Publicité

Finalistes : Jake Cronenworth (2e) et Alec Bohm (3e).

Gérant de l’année dans l’Américaine : Kevin Cash

12 lanceurs sur la liste des blessés et cela n’a pas paru de la saison? Dépasser les Yankees et finir au sommet de l’Américaine? Cash mérite son premier titre.

Finalistes : Charlie Montoyo (2e) et Rick Renteria (3e).

Gérant de l’année dans la Nationale : Don Mattingly

La pandémie a frappé fort chez les Marlins, un club que tout le monde voyait en dernière position de la Nationale. Et pourtant, avec des rejets des autres équipes, il a créé une chimie et a réussi à amener le club en séries? Il est mon choix.

Finalistes : David Ross (2e) et Jayce Tingler (3e).

Prédictions des séries

Dans le cadre des huit séries 2-de-3, voici mes propres prédictions.

Blue Jays contre Rays : Rays en 3. Les lanceurs des Rays feront la différence.

White Sox contre A’s : A’s en 3. La fin de saison des White Sox leur fera mal ; ils n’ont pas de momentum et peu d’expérience.

Astros contre Twins : Twins en 2. Les lanceurs des Astros ne feront pas le poids face aux canons des Twins.

Yankees contre Indians : Yankees en 3. Ce sera sans doute la série la plus serrée du lot, mais je crois que l’enclos des Yankees fera la différence.

Brewers contre Dodgers : Dodgers en 2. Clayton Kershaw pourrait rendre les choses intéressantes s’il sort comme le Kershaw d’octobre, mais sinon, les Dodgers sont trop bien équipés pour tomber aussi tôt.

Reds contre Braves : Braves en 3. Le retour de Max Fried fera la différence et Marcell Ozuna, qui a connu du succès cette saison, sera un facteur déterminant.

Marlins contre Cubs : Marlins en 3. Sixto Sanchez donnera du gaz à ses coéquipiers et les Cubs prendront peut-être les Marlins à la légère. S’il y a une surprise, ce sera ici.

Cardinals contre Padres : Padres en 2. Même sans Mike Clevinger, les Padres ont ce qu’il faut pour détruire les Cardinals. Dinelson Lamet sera une révélation sur le monticule des Padres.

Par la suite, les Rays et les Yankees croiseraient le fer, tout comme les Twins et les A’s, les Dodgers et les Padres ainsi que les Marlins et les Braves. Ce sera excitant, tout ça.

Et pour ce qui est de la Série mondiale, je crois encore que les Dodgers et les Yankees croiseront le fer.

Bonnes séries!

Default image
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Alleyop360Attitude Football