L’histoire de vol de signaux des Yankees refait surface

Les Yankees se sont assurés une place en séries 2020, mais l’ombrage de l’histoire de vol de signaux qui plane sur eux revient les hanter.

En juin dernier, Charles-Alexis Brisebois nous apprenait que l’équipe n’était pas blanche comme neige et avait fort possiblement usé de stratégies malsaines afin de l’emporter sur leurs adversaires, et ce, en 2017.

Publicité

Nous savons maintenant que les dirigeants du club, son président Randy Levine en tête, sont confiants d’apporter de nouveaux éléments qui pourraient plaider en leur faveur.

J’ai déjà plaidé des affaires devant la cour d’appel, a déclaré Levine lundi. J’apprécie cette expérience et j’ai vraiment hâte de présenter notre cas. Cela devrait être un argument vraiment intéressant.

Rappelons qu’en juin dernier, le juge Jed Rakoff a mentionné que le contenu d’une lettre acheminée aux Yankees par le commissaire Rob Manfred devrait être divulgué au grand jour. Cette lettre donnait les détails de l’enquête menée par la MLB en lien avec les soupçons de tricherie entourant l’équipe.

Randy Levine en fait une histoire personnelle

Le contenu de cette missive serait incriminant, ce qui aurait forcé les dirigeants et Levine de se défendre et d’apporter des arguments salutaires à leur cause.

Cette lettre avait retenu l’attention de certaines personnes qui souhaitaient poursuivre la MLB, les Astros et les Red Sox. La plainte n’a pas été retenue et la lettre restée « secrète ». Cependant, le tout se retrouve en appel et la fameuse lettre remise en lumière.

Publicité

Les Yankees ne font pas partie de la poursuite se retrouvant en appel, mais Levine y voit une belle occasion de laver la réputation de son équipe.

Il appert que les détails qui pointent vers les Yankees et mettant l’accent sur de mauvaises actions perpétrées par l’équipe auraient eu lieu avant celles des Astros et des Red Sox, soit en 2015 et en 2016.

Levine mentionne que les préjudices pour son équipe portent davantage sur la distorsion des faits que sur les faits eux-mêmes. Il souhaite préserver la réputation de la mythique concession.

Il sera intéressant de suivre cette histoire, mais il y a peu de chance d’en connaître les détails d’ici le début de l’année 2021.

Default image
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Alleyop360Attitude Football