L’expulsion de Mike Rizzo démystifiée (et ce n’est pas en raison de son masque)

Une des histoires qui a fait couler beaucoup d’encre hier n’avait pas le propos qu’on croyait à la base. Les réseaux sociaux se sont enflammés rapidement à la suite de l’expulsion du directeur général des Nationals, Mike Rizzo, lors du duel entre les Nats et les Braves.

Publicité

Anti-masques aux fronts

De prime abord, ça semblait être parce qu’il ne portait pas de masque dans les gradins. Ni une ni deux, et voilà, les anti-masques de la planète sont montés sur leurs grands chevaux pour s’indigner étant donné que Rizzo était aussi seul que Tom Hanks dans Seul au monde.

La vraie raison

Après la rencontre, l’arbitre en charge de la rencontre, le célèbre Joe West a rectifié le tir. En réalité, il a expulsé Rizzo parce qu’il criait après les officiels. L’histoire ne dit pas ce qu’il a dit, mais ce n’était probablement pas des mots tendres.

Publicité

West, qui est un personnage en soi, n’est pas passé par quatre chemins pour expliquer sa décision.

« Je n’accepterais pas cela d’un joueur. Je ne l’accepterais pas d’un gérant. Même si c’était venu de Donald Trump, je l’aurais expulsé. Mais je voterais quand même pour lui. »

En somme, 2020 continue encore de nous amener son lot d’histoires improbables. Dans un stade avec partisans, Mike Rizzo aurait pu s’époumoner autant qu’il aurait voulu et il aurait assisté au match jusqu’à la fin.

Default image
Jean-François Rivard
Alleyop360Attitude Football