Les meilleurs lanceurs partants de l’histoire des Red Sox de Boston (partie 3)

Allons-y maintenant avec mes derniers choix, Bill Spaceman Lee, Dutch Leonard et l’homme à la balle papillon Tim Wakefield. ‘

À lire aussi : les meilleurs partants, partie #2.

Publicité

Spaceman a lancé pour les Sox de 1969 à 1978. Lee était tout un lanceur gaucher et était un joueur qui n’avait pas la langue dans sa poche. Il ne se gênait pas pour donner son opinion sur quelque sujet que ce soit. Lee n’a participé qu’à un seul Match d’étoiles, soit en 1973. Il n’avait pas la balle rapide explosive de plusieurs, mais se servait bien de ses tirs à effet pour maîtriser les frappeurs adverses.

J’ai toujours aimé Lee pour son franc-parler. Il a cumulé une fiche de 94 victoires contre 68 défaites avec une MPM de 3.64, 64 matchs complets, sept blanchissages et 578 K. C’est un personnage remarquable que j’ai eu la chance de côtoyer il y a de cela quelques années au Parc Jarry. Un gars bien sympathique s’il en est un!

YouTube.com / En l’honneur de Bill Lee

Tim Wakefield est sur la liste pour le total de victoires, mais aussi pour sa longévité. Wakefield a évolué pendant 17 saisons pour les Red Sox, de 1995 à 2011. Il aura donc remporté deux Séries mondiales. Il n’a participé qu’à un seul Match des étoiles avec les Sox. Il aurait pu lancer pratiquement chaque jour tellement que ça semblait facile lancer cette fameuse balle papillon. Malheureusement un art perdu de nos jours.

Wakefield a cumulé une fiche de 186 victoires contre 168 défaites avec une MPM de 4.43, 26 matchs complets et 2046 K. Il était un bon vétéran à avoir dans la chambre. Est-ce qu’il est le dernier de sa race? Seul l’avenir saura nous le dire…

Youtube.com / Wakefield fait la vie dure aux frappeurs des Blue Jays en septembre 2011

Dutch Leonard était un excellent lanceur gaucher de 1913 à 1918 pour les Red Sox. Il a joué avec le célèbre Babe Ruth et a aidé les Red Sox a remporté deux Séries mondiales avant de quitter pour Detroit. Il a définitivement connu les meilleures années de sa carrière à Boston. D’ailleurs, Leonard a réussi à lancer pas un, mais bien deux matchs sans point ni coup sûr pour les Red Sox. Il a réussi l’exploit le 30 août 1916 face aux Browns de St- Louis et le 3 juin 1918 face aux Tigers de Detroit.

Il a de plus remporté le titre de meilleur lanceur de la Ligue américaine en 1914. Il a cumulé une fiche de 90 victoires contre 64 défaites avec une MPM de 2.13, 96 matchs complets, 25 blanchissages et a retiré 771 frappeurs sur trois prises.

Publicité
passionmlb.com-2020-09-10_16-35-28_642894
Photo: mearsonlineauctions.com / Dutch Leonard se réchauffe lors de la saison 1914

Mentions honorables

Mes mentions vont aussi à plusieurs autres lanceurs.

Josh Beckett a joué à Boston de 2006 à 2012 remportant une Série mondiale avec une fiche de 89-58.

Bill Monbouquette a lancé de 1958 à 1965 avec une fiche de 96-91. Son fait d’arme a été de lancer un match sans point ni coup sûr le 1er août 1962.

Tom Brewer a joué toute sa carrière à Boston de 1954 à 1961 avec une fiche de 91-82.

Bill Dinneen a lancé de 1902 à 1907 avec une fiche de 85-85. Il a lancé un match sans point ni coup sûr le 27 septembre 1905 face aux White Sox.

passionmlb.com-2020-09-10_16-53-48_579893
Photo: overthemonster.com / Bill Dinneen en 1903

Tex Hughson a joué de 1941 à 1944 et de 1946 à 1949. L’année manquée a été pour la Deuxième Guerre mondiale en 1945. Il a cumulé une fiche de 96-54.

Bruce Hurst a lancé pour les Sox de 1980 à 1988 avec une fiche de 88-73. Un des bons gauchers de la ligue à ce moment-là. Tellement de noms auraient pu apparaître sur cette liste. Il y en aura d’autres qui un jour se joindront aux meilleurs.

Default image
Paul Leblanc
Alleyop360Attitude Football