Les meilleurs lanceurs partants de l’histoire des Red Sox de Boston (partie 2)

Pour débuter la deuxième partie des meilleurs partants des Red Sox, donc en troisième position, je débute avec Dennis Eckersley, Smoky Joe Wood et Mel Parnell.

À lire aussi : les meilleurs partants, partie #1.

Publicité

Dennis Eckersley s’amène à Boston en 1978 et sera échangé durant la saison de 1984 pour revenir y terminer sa carrière en 1998. Avant de devenir un des meilleurs closers de tous les temps avec les Athletics d’Oakland, Eckersley a été un excellent lanceur partant pour les Red Sox. Eck a connu de bonnes années à Boston avant de quitter pour Chicago. Il a sombré dans l’alcoolisme, lui qui aimait bien sortir. Il s’en est sorti et a su relancer sa carrière avec les A’s.

Pour en revenir à Boston, il a connu sa meilleure campagne dès son arrivée à l’âge de 23 ans. Il a remporté 20 victoires contre huit défaites et une MPM de 2.99. Il a cumulé une fiche de 88-71, une MPM de 3.92, 64 matchs complets, 10 blanchissages et 771 K. Les portes du Temple de la renommée s’ouvrent pour Eckersley en 2004.

YouTube.com / Dernier sauvetage d’Eckersley en 1998 face aux Royals au Fenway Park

Smoky Joe Wood n’avait pas le surnom de Smoky pour rien. Il avait une incomparable balle rapide à l’époque. Le grand Walter Johnson a dit lui-même que Wood était le plus rapide de la Ligue américaine. Wood a lancé pour les Red Sox de 1908 à 1915. Il les a aidés à remporter deux Séries mondiales en 1912 et 1915. D’ailleurs, il a connu sa meilleure saison en 1912 avec une incroyable fiche de 34-5 et 1.91 MPM. Assez impressionnant merci, me direz-vous…

Après la saison de 1912, il s’est blessé au pouce droit et n’a plus jamais été le même malgré qu’il ait connu de bons moments jusqu’en 1915. Il a cumulé une fiche de 117-56, une MPM de 1.99, 121 matchs complets, 28 blanchissages et 986 K. Wood a lancé un match sans point ni coup sûr le 29 juillet 1911. S’il n’avait pas été blessé au pouce, gageons qu’il serait probablement à Cooperstown.

YouTube.com / Smoky’Joe Wood

Mel Parnell s’est amené à Boston après la Deuxième Guerre mondiale. Il lancera avec les Red Sox durant toute sa carrière de 10 saisons entre 1947 et 1956. Parnell a lancé durant les grosses années des Yankees, donc n’a jamais pu aider les Red Sox à les surmonter.

Parnell est le lanceur gaucher ayant remporté le plus de victoires dans leur longue histoire. Il a participé à deux Matchs des étoiles. Il a lancé un match sans point ni coup sûr à sa dernière saison le 14 juillet 1956. Parnel a cumulé une fiche de 123-75, une MPM de 3.50, 113 matchs complets, 20 blanchissages et 732 K.

Publicité
YouTube.com / Mel Parnell

Les trois prochains sont Luis Tiant, Jon Lester et Joe Dobson.

Débutons avec Dobson, qui a lancé en 1942-43 et de 1946-50. Il a raté deux saisons, ayant servi durant la Deuxième Guerre mondiale. Dobson n’a participé qu’à un seul Match des étoiles en 1948. Il a connu sa meilleure campagne en 1947 avec une fiche de 18-8 et une MPM de 2.95 en 31 départs. Durant son séjour avec les Sox, il a cumulé une fiche de 106-72, une MPM de 3.57, 90 matchs complets, 17 blanchissages et 690 K.

passionmlb.com-2020-09-09_19-33-43_699457
Photo: fenwayparkdiaries.com

Jon Lester est toujours un joueur actif avec les Cubs de Chicago. Par contre, il avait connu toute une carrière à Boston durant neuf saisons de 2006 à 2014. Lester a remporté deux Séries mondiales avec Boston, en 2007 et 2013. Il a d’ailleurs participé à trois classiques estivales.

Lester a manqué la moitié de la saison 2007 dû à un cancer qu’il surmonte et revient sur la butte en juillet. Durant cette année 2007, il a lancé le quatrième match de la Série mondiale face aux Rockies du Colorado, le remportant pour sa première conquête du précieux trophée. Il a cumulé une fiche de 110-63, 3.64 de MPM, 1386 K et 10 matchs complets. Il est derrière Mel Parnell pour le plus de victoires par un gaucher chez les Red Sox.

Tube.com/ Lester domine les Cardinals lors du premier match de la Série mondiale de 2013

Luis Tiant, le Cubain qui se tortillait quand il faisait sa motion vers le marbre et qui lançait toujours avec une énorme chique de tabac dans la joue, a été un lanceur dominant de 1971 à 1978 avec les Sox. Tiant était déjà un vétéran quand il est arrivé à Boston à 30 ans. Il était un favori de la foule et un de mes favoris. J’aimais la façon dont il faisait sa motion vers le marbre.

Tiant a participé à deux classiques d’étoiles avec Boston. Il a cumulé une fiche de 122-81, 3.36 de MPM, 113 matchs complets, 26 blanchissages et 1075 K. Tiant avait remporté deux victoires lors de la fameuse Série mondiale de 1975 face aux Reds de Cincinnati.

YouTube.com / Luis Tiant remporte le quatrième match de la Série mondiale de 1975 face aux Reds de Cincinnati

La suite à venir…

Default image
Paul Leblanc
Alleyop360Attitude Football