Les meilleurs lanceurs partants de l’histoire des Red Sox de Boston (partie 1)

Comme je l’ai déjà mentionné lors de précédents textes, les Red Sox ont une longue histoire et c’est parfois difficile de choisir les meilleurs. Je ne me fie pas toujours qu’aux statistiques. Parfois, un joueur peut apporter beaucoup à une équipe malgré sa fiche. Beaucoup de bons lanceurs partants ont défilé au monticule au Fenway Park.

À lire aussi : les meilleurs voltigeurs de droite.

Publicité

Le nom du plus grand porte le nom du trophée remis au meilleur lanceur dans chaque ligue, il se nomme Denton True Cy Young. Young avait lancé pour Cleveland et St-Louis dans la Ligue nationale pendant 11 saisons avant de se joindre aux Red Sox en 1901. Young passera huit saisons à Boston, remportant la première Série mondiale de l’histoire face aux Pirates de Pittsburgh. Bien que Young ait joué durant une époque où les lanceurs complétaient leurs matchs, il n’a semblé jamais ralentir malgré son âge. En 1901, 1902 et 1903, il a dominé au chapitre des victoires dans l’Américaine.

En 1902, il a lancé un grand total de 384 manches. Impossible d’imaginer ça de nos jours. Même chose pour les matchs complets. Il en a complété 41 la même année. Absolument incroyable. Young a cumulé une remarquable fiche de 192 victoires contre 112 défaites, une MPM de 2.00, il a complété 275 matchs, 38 jeux blancs et 1341 K. Il a fait son entrée au Temple de la renommée en 1937.

YouTube.com / Cy Young, Membre du Temple de la renommée en 1937

Au deuxième rang viennent le gaucher Lefty Grove, le  »Rocket » Roger Clemens et Pedro Martinez.

Grove était un lanceur gaucher à la balle de feu. Il faisait partie de la dynastie des Athletics de Philadelphie avant de s’amener à Boston. Grove s’est amené à Boston à l’âge de 34 ans et y a terminé sa glorieuse carrière à 41 ans. Grove était le meilleur gaucher de son époque. Malgré qu’il ait lancé à Boston après ses meilleures années, il a tout de même réussi à cumuler de fantastiques statistiques pour un lanceur vieillissant. De 1935 à 1939 inclusivement, il a été choisi le meilleur lanceur de la Ligue américaine. En 1935, 1936, 1938 et 1939, il a terminé avec la meilleure MPM.

Il a participé à cinq Matchs d’étoiles avec les Sox. Durant son séjour à Boston, il a cumulé une fiche impressionnante pour un lanceur en déclin. Il a remporté 105 victoires contre 62 défaites, une MPM de 3.34,119 matchs complets, 15 blanchissages, et 743 K. Un des plus grands gauchers de toute l’histoire du baseball.

Publicité
YouTube.com

Le Rocket a fait ses débuts et à Boston en 1984 pour quitter après la saison 1996. Il était vu comme un sauveur à Boston. Il a permis aux Red Sox de participer à la Série mondiale en 1986 face aux Mets, connaissant sa meilleure campagne. Clemens lui aussi lançait des balles de feu, mais avait une splitter dévastatrice. On s’en rappelle plus avec les Yankees, mais c’est à Boston qu’il a fait sa marque. Il a été choisi à cinq reprises pour participer au Match des étoiles. Il était un lanceur qui était très intimidant avec sa stature et son style agressif au monticule.

Il a remporté 192 victoires au cours de sa carrière à Boston contre 111 défaites. Il a connu sa meilleure campagne en 1986 avec une fiche de 24-4 et 2.48 MPM. Il a remporté le trophée Cy Young, le MVP de l’Américaine, le MVP du Match des étoiles et le meilleur joueur du baseball majeur. Il a remporté trois trophées Cy Young avec les Red Sox. Avec sa fiche de 192-111, il a amassé lui aussi des stats remarquables avec une MPM de 3.06, 38 blanchissages, 100 matchs complets et 2590 K en 2776 manches.

YouTube.com / Roger Clemens retire 20 joueurs des Mariners sur trois prises

Pedro Martinez est un des plus grands lanceurs que j’ai eu la chance de voir évoluer en personne. Quel lanceur il a été. El Grande, comme le surnommait ses coéquipiers, l’était en talent, mais pas en taille. Ce petit lanceur dominicain que nous avons tant aimé à Montréal était la coqueluche des partisans des Sox. Après avoir remporté son premier trophée Cy Young avec les Expos, Pedro a été échangé aux Red Sox. Ses meilleures années étaient devant lui.

Pedro a participé à quatre Matchs des étoiles, dont celui de 1999 où il a remporté le titre de MVP. Il a remporté aussi deux trophées Cy Young en 1999 et en 2000. Il a eu la meilleure MPM de la Ligue américaine en 1999, 2000, 2002 et 2003. Il a réussi également le plus de retraits sur trois prises à trois occasions, dont un maximum de 313 en 1999. Il a eu sa meilleure campagne à Boston cette même année avec une fiche de 23-4 et 2.07 de MPM.

Durant sa glorieuse carrière à Boston, Pedro a cumulé une fiche de 117 victoires contre seulement 37 défaites en sept saisons avec une MPM de 2.52, huit blanchissages et un remarquable total de retraits sur trois prises avec 1683 en seulement 1383.2 manches. Il a fait son entrée à Cooperstown en 2015 avec 91.1 % des votes requis.

YouTube.com / Pedro retire 17 joueurs des Yankees sur trois prises, ne leur allouant qu’un maigre coup sûr

La suite de la liste à venir…

Default image
Paul Leblanc
Alleyop360Attitude Football