Les Jays frappent plus fort que tout le monde dans l’Américaine

Les Blue Jays de Toronto ont connu un début de saison en dents de scie. Toutefois, ils ont su renverser la vapeur au bon moment, et les voilà maintenant seuls au deuxième rang de la section Est de l’Américaine.

Et un des signes qui nous faisait penser que les Jays allaient tôt ou tard émerger des eaux troubles est le fait qu’ils frappaient avec beaucoup de vélocité. Et ils ont continué de le faire tout au long de leur bonne séquence.

Publicité

Un frappeur peut être retiré parce qu’il a envoyé la balle dans les mains du joueur en défensive, et on sait que les défensives spéciales n’aident pas, mais la force avec laquelle il frappe l’offrande du lanceur est un bon indicateur d’où il en est quant à sa saison offensive.

Et cet indicateur nous cible le meilleur des Jays : Teoscar Hernandez (dommage qu’il ait dû céder sa place pour cause de blessure). Ce dernier s’est nettement amélioré par rapport à la saison 2019, entre autres dans le domaine des balles durement frappées. Il a également progressé quant à son angle de frappe.

Publicité

Ajoutez à cela Rowdy Tellez (malheureusement blessé), Lourdes Gurriel Jr., Travis Shaw et Vladimir Guerrero Jr. et vous obtenez une équipe qui frappe la balle très, très, très solidement en 2020.

Tant et aussi longtemps que ce sera le cas pour la plupart des frappeurs des Geais Bleus, ils seront dans la course aux séries éliminatoires et plus encore. Je ne suis pas sûr qu’il y ait une équipe dans la Ligue américaine qui veut affronter les torontois de Buffalo en ce moment.

Default image
Sébastien Berrouard
Passionné de Baseball depuis ses neuf ans, soit depuis plus de 20 ans, il aime tout ce qui se rattache au plus grand passe-temps des américains. C'est donc avec grand plaisir qu'il analyse les faits et gestes des acteurs de la MLB.
Alleyop360Attitude Football