Les dix équipes de la Appalachian League survivront

Une bonne nouvelle pour le baseball mineur est tombée. Les dix équipes de la Appalachian League, qui devaient disparaître dans la refonte des ligues mineures, survivront aux coupures de Robert Manfred. La ligue de niveau « recrue » change sa structure et deviendra une ligue collégiale d’été.

Une structure pilotée par la MLB et USA Baseball

La ligue des Appalaches devient ainsi la première du genre dans une structure contrôlée par USA Baseball et les ligues majeures : le Prospect Developpement Pipeline. Jusqu’à aujourd’hui, le PDP permettait à 80 joueurs de high school d’être vus par des dépisteurs des Majeures. D’autres ligues s’ajouteront sans doute bientôt à cette organisation, considérant que 32 autres équipes sont toujours sur la corde raide.

Publicité

Dans ce modèle, la MLB et USA Baseball seront en charge de trouver les joueurs qui formeront les équipes ainsi que les entraîneurs. Les deux organisations ont déjà contacté les 320 meilleurs joueurs collégiaux de première et deuxième années universitaires pour les inviter à venir passer l’été 2021 dans cette ligue. Les entraîneurs seront quant à eux d’anciens joueurs des Majeures. La ligue profitera finalement de l’aide des Majeures en termes de technologie, y compris l’installation de TrackMan dans les stades, et des meilleurs programmes de développement, dans le but de préparer les joueurs à une carrière professionnelle.

Les dix équipes s’affronteront au cours d’une saison régulière de 54 matchs. Comme dans les autres Collegiate Summer League, la célèbre Cape Cod League par exemple, les joueurs utiliseront des bâtons en bois. Les 10 équipes auront toutes de nouveaux noms et de nouvelles couleurs dès la saison prochaine, afin de couper leurs liens passés avec le baseball majeur et de bien s’implanter dans leur communauté.

Un modèle condamné d’avance

Bien que le sort des ligues mineures de baseball ne soit toujours pas fixé (il reste encore quelques heures avant l’échéance de l’Accord sur le baseball professionnel), les dirigeants de la Appalachian League savaient que leur ligue serait la première à mourir. Contrairement à de nombreuses autres équipes sur la chopping list de Rob Manfred, les équipes des Appalaches étaient la propriété de leur équipe des Majeures, et non d’un groupe local.

Publicité

Ce modèle leur avait causé des problèmes à bien des reprises. Chaque fois qu’un grand club retirait son affiliation, une campagne de séduction devait être faite à travers la MLB pour trouver un nouveau propriétaire. Pour retirer son affiliation, une équipe n’avait qu’à informer le groupe qui gérait les activités quotidiennes de l’équipe au moins six mois à l’avance.

Lorsque les rumeurs de coupures ont commencé, les équipes n’ont pas eu d’autres choix que d’accepter et d’écouter la proposition des ligues majeures. Le modèle d’une ligue collégiale d’été a rapidement été accepté par les autorités locales qui travaillaient à sauver le baseball dans la région des Appalaches aux États-Unis.

Est-ce que d’autres ligues feront ce choix à partir de demain lorsque l’élimination de leurs équipes deviendra officielle? À suivre…

Default image
Fred Lamontagne
Joindre deux passions: l'écriture et le baseball. Je m'intéresse particulièrement au développement de joueurs et leur progression vers le Show, et au baseball comme business.
Alleyop360Attitude Football