Jackie Bradley Jr. reste à Boston pour boucher le trou

Comme prévu, les Red Sox de Boston étaient vendeurs hier à la date limite des transactions. Plusieurs noms ont volé dans tous les sens, dont J.D. Martinez, Christian Vazquez et Jackie Bradley Jr., mais finalement, seuls Mitch Moreland et Kevin Pillar ont changé d’adresse, en plus des Heath Hembree et Brandon Workman la semaine passée.

L’un des joueurs que l’on s’entendait à voir quitter ne l’a donc pas fait. Jackie Bradley Jr. est toujours un Red Sox même si son nom se trouvait tout en haut de la liste des joueurs à vendre selon les partisans et plusieurs analystes.

Publicité

Quelle est la vraie valeur de JBJ?

La question soulevée dans l’article ci-dessus est excellente : pourquoi JBJ n’a pas été échangé? Tous les autres qui comme lui seront joueurs autonomes à la fin de la saison sont pourtant partis en un claquement de doigts. Son nom avait circulé à San Francisco et Cleveland, deux équipes avec quelques bons éléments à échanger.

La première réponse à ce mystère est la plus simple. Chaim Bloom affirme que le voltigeur n’a pas bougé parce qu’il l’aime bien. Et quand on aime bien un joueur, on lui accroche une étiquette avec un gros prix autour du cou. Quel était ce prix qui a dissuadé autant de gens d’essayer de mettre la main sur Jackie Bradley Jr.?

Les Red Sox profitaient de la journée d’hier pour regarnir leur système de développement. Le prix de JBJ était donc évalué en espoirs plutôt qu’en argent. À Cleveland, les bons espoirs se font plus rares. Les Indians ont donc dû passer leur tour rapidement. Aux Giants, Bloom auraient pu demander Marco Luciano, 21e espoir du baseball majeur selon Baseball America, ou encore l’un des receveurs Joey Bart (33e sur BA) ou Patrick Bailey, choix de première ronde en 2020. Malheureusement, même si deux des trois n’ont pas encore joué dans les Majeures, ils valent encore plus aux yeux des Giants que l’inconsistance de JBJ au bâton.

Si aucune équipe n’a été prête à investir ne serait-ce qu’un seul espoir dans Jackie Bradley, c’est mauvais signe pour lui, qui ira demander de l’argent pour ses services dans un peu plus d’un mois…

Pas le meilleur joueur disponible

Les équipes adverses savaient que les Red Sox étaient vendeurs et qu’ils avaient un trop-plein de voltigeurs. Est-ce que les appels d’équipes en manque de voltigeurs portaient tout d’abord sur Jackie? Encore là, il semble que non. Selon ce qu’a appris Nick Groke de The Athletic, lorsqu’ils ont appelé Chaim Bloom, les Rockies savaient ce qu’ils voulaient dès qu’ils ont décroché le téléphone.

Publicité

Alors qu’il portait l’uniforme des Giants, Kevin Pillar s’était particulièrement amusé aux dépens des Rockies. Nolan Arenado se souvient d’ailleurs amèrement de quelques coups sûrs volés par Superman. Il valait mieux pour eux l’avoir dans leur rang, et ils ont saisi l’occasion…

Logiquement, on devrait toujours prendre le meilleur disponible. Mais JBJ était-il le meilleur joueur disponible aux yeux des autres formations? Il semble que non.

Garder pour boucher un trou

Jackie Bradley Jr. pourrait aussi avoir été conservé à des fins pratiques. En effet, Chris Cotillo vient tout juste d’apprendre que Andrew Benintendi pourrait manquer le reste de la saison en raison de sa blessure aux côtes survenue un peu plus tôt cette saison.

Avec cette idée en tête, si Chaim Bloom avait échangé JBJ en plus de Pillar, Ron Roenicke serait passé d’un trop-plein de voltigeurs de talent à un sacré problème (comme s’il n’en avait pas déjà assez).

Le ciel vient donc donner une ultime chance à Jackie Bradley Jr. de se faire valoir et de recevoir une offre de prolongation de contrat qu’il attend depuis bien longtemps des Red Sox.

passionmlb.com-2020-05-18_14-56-51_236082
  • Le joueur à déterminer dans l’échange avec les Mariners est finalement Alberto Rodriguez.
  • Les Blue Jays mettront leurs nouvelles acquisitions au travail dès ce soir.
  • Mais cela exige de grosses décisions.
  • Et finalement quelques bonnes nouvelles provenant de l’infirmerie des Blue Jays.
Default image
Fred Lamontagne
Joindre deux passions: l'écriture et le baseball. Je m'intéresse particulièrement au développement de joueurs et leur progression vers le Show, et au baseball comme business.
Alleyop360Attitude Football