Gerrit Cole s’écroule encore

Après avoir déçu à ses deux derniers départs, Gerrit Cole voulait certainement se racheter hier soir. Quoi de mieux que d’affronter les Orioles pour obtenir la rédemption? Malheureusement pour Cole et les Yankees, ça ne s’est pas passé. Du moins, pas complètement.

Dominant à souhait

Après les cinq premières manches, tout portait à croire que Gerrit Cole avait mis le doigt sur le problème. Il a retiré sur trois prises sept des neuf premiers Orioles à l’affronter. Si bien qu’après quatre manches, il en avait déjà passé neuf dans la mitaine.

Publicité

Sa balle rapide était clairement à son meilleur cette année, elle avait de la vie et était pratiquement intouchable. Cependant, il n’a eu aucun support de ses coéquipiers, qui n’ont pas été en mesure de lui donner une avance. Ça lui aurait enlevé de la pression avant l’hécatombe.

Une 6e manche désastreuse

Le principal problème de l’homme de 325 millions $ des Yankees jusqu’ici cette saison, c’est la longue balle. Il est retombé dans cette mauvaise habitude en début de 6e en donnant un circuit à DJ Stewart, qui n’avait toujours pas eu de coup sûr dans les Majeures.

Publicité

Une erreur de Thairo Estrada, deux buts sur balles et une interférence d’un préposé aux fausses balles, et voilà, 5-0 Baltimore. Un seul point mérité à la fiche de Gerrit Cole, mais c’était suffisant pour lui infliger une troisième défaite de suite.

Malgré le retour au jeu de Gleyber Torres, les malheurs des Bombardiers du Bronx se poursuivent. Si on veut rester dans l’extrêmement positif avec des lunettes roses, la dernière fois que Cole a perdu trois matchs de suite, il a été invaincu dans les 28 suivants. En espérant pour les Yankees que l’histoire se répète.

Default image
Jean-François Rivard
Alleyop360Attitude Football