Dusty Baker réécrit l’histoire à sa façon

En confiant la barre des Astros à Dusty Baker pour la saison 2020 (il a signé un pacte d’un an), les dirigeants du club savaient pleinement ce qu’ils faisaient.

Connaissant les conséquences d’un passé pas si lointain, Baker savait aussi dans quel bateau il s’embarquait. En bon stratège qu’il est, il a contrôlé la situation dès le début et a su éviter les dérapages.

Publicité

Tellement, que les Astros se sont assurés une place en séries éliminatoires dans le cadre de cette saison écourtée. Baker devient ainsi le premier gérant à mener cinq équipes différentes en séries.

Précédemment, il avait aussi permis aux Giants, Cubs, Reds et Nationals de passer à l’étape suivante et ainsi de batailler pour les grands honneurs. En 2002, le gérant aujourd’hui âgé de 71 ans, a presque remporté la Série mondiale avec les Giants de San Francisco.

Cependant, malgré son exploit, sa fiche globale en séries éliminatoires se situe sous la barre des .500. Son bilan est de 23 victoires et 32 défaites (.418). Son passage à San Francisco a été le plus marquant, là où il a remporté 11 matchs.

Publicité

Sa fiche en saison régulière est remarquable (1892-1664). Fait à souligner, Baker a mené ses équipes en séries à chacune de ses cinq dernières saisons à titre de gérant (Cincinnati 2012-2013, Washington 2016-2017 et Houston 2020).

Pour les Astros, le pari n’était pas risqué, mais pour Dusty Baker il comportait beaucoup plus de risques car le fait de sortir de sa retraite et de gérer les destinés d’un club marqué au fer rouge pouvait mal tourner.

Souhaitons pour lui que cet exploit lui ajoute une étoile dans son cahier déjà bien garni à titre de joueur et de gérant et lui ouvre toutes grandes les portes de Cooperstown.

passionmlb.com-2020-05-18_14-56-51_236082
  • Les bâtons ont voyagé hier à Chicago.
  • Aaron Boone a eu la mèche courte et un gros mot en prime pour l’officiel au marbre hier.
  • La longue disette de Mike Trout et des Angels se poursuit.
Default image
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Alleyop360Attitude Football