Danny Jansen frappe un grand chelem et les Blue Jays battent les Yankees

Sans être le match de l’année, ce premier des dix duels prévus entre les Blue Jays et les Yankees était plutôt le fun à regarder depuis son sofa. Car dans ce match, il y a eu un peu de tout : des joueurs des Yankees qui frappent des circuits, des lanceurs qui ne lancent pas dans la zone, des erreurs défensives, des cris de joie dans les abris, Vlad junior qui a même volé son premier but de la saison, mais surtout, les Blue Jays ont passé dix points aux Yankees dans une seule manche, chose qu’ils n’avaient pas fait depuis plus de 10 ans.

Une manche qui ne doit pas faire oublier certaines lacunes

Après un tel match, on ne sait pas si on doit se réjouir ou s’inquiéter. Certes, les Blue Jays l’ont emporté 12 à 7 et c’est bien là le principal. Mais si on va au-delà de notre vision de simple partisan et qu’on pousse l’analyse un peu plus loin, on se rend compte que la prestation livrée par les Jays reste moyenne. Je fais donc ici un appel au calme. Non les Blue Jays ne gagneront pas la Série mondiale cette année!

Publicité

Ils ont mis 12 points, c’est bien, mais ils en ont aussi encaissé sept. Les Blue Jays n’auront pas toujours la chance d’inscrire dix points dans une manche pour remonter un déficit et l’emporter. Hyun-Jin Ryu, le meilleur lanceur de l’équipe, a été moyen (5 IP, 5 ER, 2 BB, 5 K, 3 HR). Il est passé complètement à côté de sa première manche en concédant deux coups de circuit de suite (Luke Voit et Aaron Hicks). Sean Reid-Foley n’a lancé qu’une manche, mais a eu le temps de donner trois buts sur balles.

C’est simple, sur la butte, personne n’a dominé. Il va falloir faire mieux.

Danny Jansen en bourreau

L’attaque, plutôt amorphe lorsque Ryu était sur le monticule, ne s’est réveillée que dans cette fabuleuse sixième manche pour mettre à terre des Yankees qui n’ont rien vu venir. Dix points en une seule manche, vous vous rendez compte! Tous les joueurs des Blue Jays présents dans l’alignement du soir inscriront un point et Danny Jansen sera le bourreau par excellence des new-yorkais en les crucifiant grâce à un grand chelem de toute beauté.

Le positif dans tout cela, c’est de pouvoir admirer la force mentale et d’abnégation de cette équipe. On l’a déjà vu plus tôt dans la saison, ces Blue Jays savent se mettre en difficulté, mais il ne lâchent rien! Autre bonne nouvelle, ce sont les cinq lanceurs de relève utilisés par les Yankees ce lundi soir (dont Adam Ottavino lourdement cogné), le facteur « fatigue » pourrait peser dans la balance à l’avantage de Toronto pour les prochains duels.

L’excuse du soir revient au receveur des Yankees, Kyle Higashioka : « Il fait trop sombre dans ce stade, les lanceurs ne voyaient pas bien les signaux ». Bien sûr.

Publicité

Premier round pour les Jays

Cette victoire des Blue Jays et surtout cette sixième défaite de suite pourraient faire mal à des Yankees déjà boiteux et qui n’avaient sûrement pas besoin de ça. Encaisser dix points dans une manche, ça fait désordre surtout quand on s’appelle les Yankees de New York.

Mardi, ce sera au tour de Taijuan Walker de montrer ce qu’il a dans la manche, il fera face à un ancien de la maison en la personne de J.A. Happ. L’attaque ne devra pas attendre d’être en difficulté pour se réveiller et les lanceurs, eux, devront ajuster leur viseur et lancer des prises.

Quel genre de spectacle vont nous offrir les deux équipes?

Réponse tout à l’heure!

En attendant, terminons sur une petite note plutôt amusante.

Default image
Sébastien Tabary
Alleyop360Attitude Football