Cubs contre Marlins : analyse de la série

Non, vous n’avez pas la berlue, les Marlins de Miami sont bel et bien en séries éliminatoires dans une saison 2020 qui ne cesse de nous surprendre. Au premier tour, leur adversaire sera nul autre que les Cubs de Chicago.

Les Marlins ont effectivement terminé la saison avec une fiche de 31-29, bon pour le deuxième rang dans leur division et la sixième tête de série dans la Nationale.

Quant aux Cubs, la fin de saison décevante n’a pas été trop coûteuse en raison du très solide début qu’ils ont connu. Au final, ils ont amassé 34 victoires et ont remporté la division centrale de la Nationale en plus de la troisième tête de série.

Publicité

Analyse des joueurs de position

Quand on regarde l’attaque des Marlins, on se demande assez rapidement comment ils ont fait pour se rendre en séries et pour jouer au dessus de .500, mais quand on porte attention aux chiffres, on découvre une attaque étrangement très balancée et à laquelle les neuf partants peuvent participer.

On pense immédiatement à Starling Marte comme catalyseur de l’attaque, mais les deux principaux canons, ce sont Brian Anderson et Miguel Rojas. Anderson, qui évolue au troisième but, a claqué 11 circuits et a produit 38 points. C’est une saison très similaire à la dernière dans son cas, alors que sa slash line est presque identique, sauf qu’il a démontré une amélioration dans sa capacité à produire des circuits, passant de 20 en 126 matchs la saison dernière à ses 11 en 59 rencontres durant cette campagne.

Pour Rojas, on parle d’un joueur qui s’est finalement établi comme un très solide frappeur de contact, maintenant une moyenne de .304 et une moyenne de présence sur les buts de .392. À 31 ans, il peut jouer un peu partout dans l’avant-champ et devra connaître du succès si les Marlins espèrent l’emporter.

Toutefois, on peut se dire que les Cubs auront l’avantage à l’attaque en raison des gros canons de leur alignement. Le seul problème, c’est que malgré leur potentiel, les frappeurs des Cubs ne produisent absolument pas.

Que ce soit Javier Baez, Anthony Rizzo, Kris Bryant ou Willson Contreras, ils ont tous connu des saisons assez difficiles par rapport à leurs standards. Parmi les partants, la meilleure moyenne au bâton revient à Jason Heyward, et avec un .265, c’est très peu reluisant.

Sur papier, les Cubs ont une meilleure attaque. Toutefois, ils doivent absolument se réveiller pour que ça soit également vrai sur le terrain.

Analyse des lanceurs

Les Marlins ont trois lanceurs partants qui, sans être les plus connus, font un travail très honnête au monticule. Ce sera Sandy Alcantara qui sera au monticule pour le premier match.

Publicité

Ils auront ensuite Pablo Lopez et Sixto Sanchez pour lancer les matchs suivants, deux jeunes lanceurs qui ont connu de superbes saisons.

passionmlb.com-2020-09-29_19-27-21_334770
Crédit : Baseball Reference

Ça se complique un peu au niveau de l’enclos des releveurs, mais si les Marlins ont l’avance en neuvième manche, Brandon Kintzler sera le choix du gérant Don Mattingly. Il est, avec Brad Boxberger et James Hoyt, la seule option de qualité d’un enclos qui laisse un peu à désirer.

Je vous parlais un peu plus tôt de l’attaque des Cubs qui était anémique, mais c’est tout le contraire pour les lanceurs. Kyle Hendricks et Yu Darvish seront les deux premiers lanceurs, et si jamais un troisième match est nécessaire, ce sera le bon vieux Jon Lester qui sera d’office.

Darvish, un candidat au Cy Young, a connu une saison absolument phénoménale, avec une fiche de 8-3 et une MPM de 2.01. Hendricks, quant à lui, ne terrorise pas les lanceurs avec une balle rapide de 100 milles à l’heure, mais avec des balles à effet absolument dévastatrices.

Les releveurs de l’équipe, souvent critiqués, se sont très bien repris, et avec un Craig Kimbrel qui semble avoir retrouvé la touche ainsi qu’un Jeremy Jeffress qui a lui aussi retrouvé un solide calibre, l’enclos des Cubs est passé d’un problème à un atout.

Bref, les Cubs semblent avoir de la stabilité au niveau des partants, mais si les jeunes Marlins ont faim, ils ont tout pour se défendre. C’est au niveau des releveurs que Chicago se donne un avantage.

Avantage

Voici quelle équipe est en position de force dans les différents aspects :

  • Joueurs de position : Marlins
  • Lanceurs : Cubs
  • Profondeur : Cubs
  • Gérant : Marlins

Prédiction de notre chroniqueur : Miami en 3

Default image
Félix Forget
Alleyop360Attitude Football