C.C. Sabathia a simulé sa haine contre les Red Sox durant toute sa carrière

La rivalité entre les Red Sox et les Yankees est sans doute la plus grande dans le sport nord-américain. Depuis plus d’un siècle, chaque joueur continue de l’alimenter. Même s’il est né à l’extérieur du nord-est des États-Unis ou même à l’extérieur des États-Unis, aussitôt qu’un joueur enfile l’uniforme d’une des deux formations, il déteste l’autre du plus profond de son âme.

Comment est-ce possible de développer une haine aussi charnelle aussi rapidement? Eh bien, C.C. Sabathia nous révèle sa façon à lui de le faire.

Publicité

Pour le grand CC Sabathia, sa contribution à la rivalité Red Sox-Yankees passait par une haine profonde de Jackie Bradley Jr. Mais encore là, pourquoi lui? C’est la question que lui a posé son invité dans le plus récent épisode de son podcast R2C2, nul autre que Mookie Betts.

De la fausse haine

C.C. a expliqué à Betts qu’à l’époque, il avait plusieurs amis chez les Sox, dont Chris Young et lui-même. Il devait trouver une raison d’haïr toute l’équipe, mais n’en trouvait pas. Il a donc choisi une personne qu’il détesterait, et c’est tombé sur le pauvre Jackie. Il a ensuite extrapolé cette haine au reste de l’équipe. Le tour était joué.

Publicité

L’histoire a commencé lors du tout premier match de Jackie Bradley Jr dans le show, le 1er avril 2013. À sa première présence au bâton en carrière, JBJ a obtenu un but sur balles avec les buts remplis à sa toute première présence contre C.C., produisant un point. C’était réglé, Sabathia le détestait.

Vous trouvez cela ridicule? Le principal intéressé aussi. C.C. Sabathia admet en conclusion le ridicule de la situation: « C’est long [sept ou huit ans] à faire semblant d’être fâché contre quelqu’un. » Cependant, il admet l’avoir utilisé à d’autres reprises, juste pour se motiver à jouer plus agressivement contre certaines formations. Comme quoi ça fait partie de la game.

La morale de cette histoire

Bref, partisans des Sox et des Yankees, lisons entre les lignes : nous pouvons être amis. Nous n’avons aucune raison légitime de se haïr, juste des raisons inventées… Nah, laissez tomber. J’haïrai toujours leur maudit uniforme rayé, leur absence de moustache et A-Rod, surtout A-Rod.

Default image
Fred Lamontagne
Joindre deux passions: l'écriture et le baseball. Je m'intéresse particulièrement au développement de joueurs et leur progression vers le Show, et au baseball comme business.
Alleyop360Attitude Football