Aucun lanceur n’a accordé plus de circuits que Gerrit Cole cette saison

Quand Gerrit Cole est débarqué dans le Bronx, ce qui a toujours été son rêve, il avait 324 millions de bonnes raisons de célébrer.

Du côté de l’organisation, la bonne raison de célébrer était simple : l’équipe avait trouvé son lanceur #1. Celui sur qui on peut compter pour aller chercher le gros retrait sur trois prises. Celui qui allait aller chercher des victoires.

Mais surtout, celui qui allait pouvoir stopper les séries de défaites.

Publicité

Et en début de saison, c’était le cas. Il a gagné quatre de ses cinq premiers duels – et n’a pas été crédité de la victoire dans un gain face aux Rays.

Il était en forme, son nom circulait dans la course au Cy Young ; bref tout allait bien.

Il n’était pas plus dominant que Shane Bieber, qui ne dérougit pas, mais il allait vraiment bien.

Mais depuis trois matchs, ça va mal. Le grand lanceur n’est pas horrible, mais il n’est pas en contrôle non plus.

Le problème? Il n’arrive plus à arrêter les séries de défaites des siens, qui ont une fiche de 3-7 à leurs 10 derniers matchs.

Un autre problème? Sa moyenne de points mérités ne le classe pas parmi l’élite présentement. Il a la 39e meilleure MPM de la MLB, ce qui n’est pas digne de lui.

Le gros problème? Deux de ses trois derniers matchs, qui ont été des défaites des Yankees, sont survenus contre les Rays de Tampa Bay.

Le véritable problème? Gerrit Cole a donné au moins une longue balle lors de ses sept dernières sorties, lui qui mène présentement les Majeures avec 12 longues balles accordées. Il est à égalité avec Ross Stripling, la plus récente acquisition des Jays.

Publicité
passionmlb.com-2020-09-01_13-25-14_554431
Capture d’écran : ESPN

Lors de sa défaite du 19 août contre les Rays, il a quand même lancé un départ de qualité… mais il a donné deux longues balles. Et face aux Braves et aux Rays (hier soir), cela s’est avéré plus difficile. Il n’est pas le lanceur sur lequel les Yankees peuvent/doivent compter.

Pourquoi? Dur à dire.

Il est évident qu’un lanceur qui a une vilaine séquence ne veut pas l’avoir dans une saison de 60 matchs. Est-ce que la pression est tombée suite à sa première défaite en saison régulière depuis mai dernier et il s’est laissé aller? Peut-être.

Est-ce qu’il tip ses lancers? Difficile à dire.

Selon lui, chaque lanceur se dévoile un peu durant les matchs.

Évidemment, on peut se dire que le lanceur est un vrai pro ; il saura sans doute se sortir de sa torpeur. Je ne suis pas forcément inquiet pour lui… mais il est temps qu’il se replace. Sinon, les Yankees pourraient l’échapper.

Parce que oui, outre le fait que les Jays sont encore à un seul match des Bombardiers du Bronx, c’est peut-être le fait que les Yankees n’ont acquis AUCUN lanceur en marge de la date limite des transactions qui dérange présentement.

Et pour compenser, c’est Cole qui doit se lever. Et ça, il le sait.

Avec des matchs contre les Orioles, les Jays, les Sox et les Marlins en septembre, reste à voir ce que Cole aura dans le ventre pour le reste de la saison.

À lui de se lever.

passionmlb.com-2020-05-18_14-56-51_236082
  • Le ménage est commencé chez les Jays.
  • Les Astros joueront ce soir et les A’s pourraient jouer jeudi. La situation semble être sous contrôle.
Default image
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Alleyop360Attitude Football