A-Rod croit que la vente des Mets était arrangée

Vous aimez les théories de complots? Eh bien, nul autre qu’Alex Rodriguez en a une belle pour vous. Celui qui a perdu l’enchère pour l’achat des Mets il y a de cela quelques jours croit maintenant qu’il n’y a jamais eu d’enchère, mais que les Mets avaient dès le début choisi de vendre à Steve Cohen.

Pour appuyer sa théorie, l’analyste d’ESPN et ancien Yankee décrit en détail comment s’est déroulée la seconde ronde de soumissions. Après un premier tour de négociation, seuls les clans de Cohen et de J-Rod étaient encore dans la course. Ils avaient jusqu’à la fin du mois d’août pour formuler une nouvelle offre. Le 28 août, le groupe d’investisseurs mené par Rodriguez envoie, à la demande du banquier des Mets, une copie de leur offre qui sera soumise à la date limite. Le montant offert : 2,3 milliards de dollars.

Publicité

Étrangement, quelques heures plus tard, trois jours avant la date limite pour soumettre une offre d’achat, les Mets annoncent qu’ils négocieraient désormais exclusivement avec Steve Cohen. La vente des Mets s’est réglée quelques jours plus tard pour, tenez vous bien, 2,35 milliards de dollars. Tout juste 50 millions $ de plus que l’offre du clan Rodriguez. Étrange, non?

Avouez que c’est une belle théorie du complot? Steve Cohen, un gestionnaire de fond spéculatif, avait fait une première offre en février avant de se retirer. Les Lopez avaient alors mené une campagne de charme intense pour séduire des investisseurs potentiels et réunir l’argent pour devenir le premier couple issu de minorités, contenant en plus la première femme, à être propriétaire d’une équipe des Majeures. Mais voilà que Cohen revient à la charge soudainement et leur coupe l’herbe sous le pied.

Un expert des transactions majeures comme celle-ci a déclaré au journal le New York Post, le premier à publier la nouvelle du complot, qu’il est très inhabituel qu’une copie de l’offre soit demandée avant la date de tombée. Malheureusement, il conclut en disant qu’il a très peu de recours pour la famille Lopez contre les Mets, qui ont refusé de commenter.

Publicité

Complot ou volte-face

Je m’explique cependant mal pourquoi A-Rod dit que sa fiancée et lui ont été trompé par les Mets. Le 28 août, le couple a envoyé une déclaration disant se retirer de l’enchère.

Si un acheteur sur deux se retire, il n’en reste qu’un, non? Bref, la situation demeure très nébuleuse. Cependant, les choses ne sont pas terminées dans ce dossier. Les propriétaires des 29 autres équipes du baseball majeure doivent approuver la vente avec un vote minimal de 75 %.

Le rêve du collègue Maxime Trudeau est donc toujours bien vivant.

Default image
Fred Lamontagne
Joindre deux passions: l'écriture et le baseball. Je m'intéresse particulièrement au développement de joueurs et leur progression vers le Show, et au baseball comme business.
Alleyop360Attitude Football