Shane Bieber : l’art de prendre un club sur ses épaules

Pour le plus grand bonheur des amateurs de baseball, mais surtout ceux de Cleveland, Shane Bieber fait la pluie et le beau temps avec les Indians en ce court début de saison. Certes, l’artilleur n’a seulement que deux départs en 2020, mais il a déjà marqué la riche histoire du baseball avec ses 27 retraits au bâton.

Une place à prendre

Selon plusieurs, la saison 2020 était celle qui allait marquer, en quelque sorte, le début de la fin de l’ère des Indians tel qu’on le connaît. La division centrale de la Ligue américaine est maintenant celle des Twins du Minnesota, suivi des White Sox de Chicago. On parlait même à demi-mot de reconstruction à Cleveland. Souvenons-nous, le nom du joueur étoile Francisco Lindor était associé aux rumeurs de transactions durant l’entre-saison.

Publicité

On questionnait aussi le personnel de lanceurs, non seulement avec la perte en décembre dernier du double récipiendaire du trophée Cy Young (2014, 2017) Corey Kluber pour le Texas, mais aussi en lien avec le départ de Trevor Bauer, impliqué dans un échange à trois formations lors de la date limite des transactions 2019. Cependant, il semble qu’un joueur ait pris le contrôle des rênes de la formation de l’Ohio et ce joueur est Shane Bieber. La direction de l’équipe peut se frotter les mains de lui avoir fait confiance en échangeant ses deux as partants et en lui confiant la balle lors du premier match de la saison.

En effet, le numéro 57 est en grande partie responsable de la fiche de 5-5 (avant le match de ce soir) des hommes de Terry Francona avec ses deux victoires spectaculaires. À juste titre, depuis son dernier départ, les Indians n’ont pas goûté à la victoire, subissant trois revers consécutifs.

The other Bieber, en référence à Justin évidemment, a été un choix de quatrième ronde des Indians de Cleveland lors de la séance de repêchage de 2016. Le joueur issu du programme de l’Université de Californie à Santa Barbara (UCSB) a fait ses débuts dans la grande ligue lors de la saison 2018, le 31 mai, jour de son 23e anniversaire plus précisément. Il a complété l’année avec une fiche de 11-5 avec une moyenne de point mérités de 4,55. Lors de la campagne suivante, c’est à titre de cinquième partant que le droitier de 6 pieds 3 pouces s’est greffé à l’alignement. Depuis, le Californien de 25 ans ne cesse d’impressionner. 

Publicité

La révélation

Oui, on le savait talentueux, or c’est vraiment lors de la plus récente édition du Match des étoiles, présenté à son domicile du Progressive Field de surcroît, qu’il a fait écarquiller les yeux de l’Amérique en remportant le titre de MVP. Pour l’histoire, rappelons-nous que le joueur de 25 ans n’avait pas été sélectionné pour cette rencontre à la base, lui qui a été le remplaçant de Mike Minor des Rangers.

Il a conclu sa saison avec une fiche de 15-8, une moyenne de points mérités de 3.28 et une quatrième position pour le titre de Cy Young.

Certains observateurs s’attendaient à voir Mike Clevinger prendre les bouchées doubles en 2020, mais sans rien lui enlever, c’est vraiment sur Bieber que le spotlight est placé. Son prochain départ sera demain contre l’attaque des Reds à Cincinnati à 18h 10. Voyons voir s’il continuera de transformer positivement l’identité du club et qu’à l’image de LeBron James, il saura ramener un championnat à Cleveland.

Default image
Maxime Trudeau
Partisan #1 des Royals de Kansas City. Joueurs favoris: Whit Merrifield, Christian Yelich. Passion pour tout ce qui touche le monde du sport et le milieu agricole. Le Plateau Mont-Royal, Montréal. Bachelier Université du Québec à Rimouski, Communication Relations humaines.
Alleyop360Attitude Football