Ron Roenicke ne pèse pas sur le bouton panique avec ses vétérans

Avec une fiche de 3-8, les Red Sox de Boston sont à la recherche de solutions.

Aux dires du gérant Ron Roenicke, il ne compte pas se servir des déboires de deux de ses voltigeurs pour arriver à ses fins afin de remettre son équipe sur le chemin de la victoire.

Publicité

Andrew Benintendi et Jackie Bradley Jr. connaissent tous deux des débuts de saison atroce. Le premier frappe pour une moyenne de .069 (2 en 29), tandis que le deuxième n’a aucun coup sûr à ses 20 dernières présences à la plaque.

Pour le moment, Roenicke n’ose pas trop s’en faire car les Red Sox disposent d’une belle profondeur au champ extérieur avec la présence des Kevin Pillar, Alex Verdugo et J.D. Martinez.

D’ailleurs, Pillar (le moins utilisé parmi le groupe), montre une belle moyenne de .394 avec une longue balle et cinq doubles.

Je peux leur faire sauter un match, mais je ne voudrais vraiment pas faire plus que cela parce que je sais ce qu’ils peuvent faire pour aider cette attaque, a mentionné Roenicke.

Selon le gérant des Sox, Benintendi semble perdu au bâton comme en font foi ses 12 retraits au bâton.

Toujours selon Roenicke, il ne serait pas judicieux de rayer l’un ou l’autre de ses vétérans de l’alignement partant, au moment même où l’équipe a le plus besoin d’eux.

Publicité

Les effets de la COVID-19?

Plusieurs joueurs de l’équipe se plaignent du fait qu’ils ne peuvent visiter l’espace réservé aux reprises vidéo afin de revoir leurs élans. Remarquez que cette conséquence des mesures sanitaires en place touche l’ensemble des joueurs des Majeures.

Ajoutez à cela le fait que J.D. Martinez, qui agissait tel un instructeur des frappeurs depuis quelques saisons, ne peut plus intervenir aussi efficacement auprès de ses coéquipiers en raison desdites mesures et vous avez une équipe qui se cherche offensivement.

Souhaitons le réveil des joueurs concernés car la mini-saison pourrait être bien longue à Boston.

Default image
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Alleyop360Attitude Football