Quatre joueurs frappent présentement pour plus de .400

Si la saison 2020 du baseball majeur a été tronquée de 102 matchs, reste qu’elle n’en demeure pas moins excitante de par les incroyables fiches statistiques que sa durée génère. Alors que le tiers de la saison s’est déjà écoulé, quatre joueurs ont une moyenne au bâton supérieure à .400.

Charlie Blackmon

Véritable vedette de la présente campagne, Blackmon a longtemps flirté avec la barre des .500 pour ensuite venir se stabiliser vers le milieu du dixième inférieur, à .438 de moyenne. Ayant mené la Nationale avec un rendement de .331 en 2017, le voltigeur des Rockies est un habitué de la chose et tient actuellement un rythme qui pourrait à jamais l’inscrire dans les livres de record – mais non sans pas un astérisque.

Publicité

Pouvant devenir le premier joueur à frapper pour plus de .400 sur une saison complète depuis Ted Williams en 1941, le quadruple participant au Match des étoiles de la MLB connaît clairement la meilleure saison de sa carrière – saison qui sera malheureusement moins importante en raison de courte durée.

Donovan Solano

Le seul fait que ce nom fasse partie de cette liste est déjà étonnant en soi. De devoir l’écrire et d’expliquer à quel point il a été exceptionnel cette saison, c’est encore plus étrange. À 32 ans et après une pause de trois ans entre 2016 et 2019, le Colombien de 5 pieds 8 pouces déjoue les pronostics et frappe pour .433. N’ayant jamais rien gagné de sa carrière, le deuxième but des Giants semble sur une autre planète cette année.

Publicité

DJ LeMahieu

Dominant pour les Rockies puis pour les Yankees au cours des dernières années, LeMahieu rayonne cette année à New York. Sa moyenne au bâton de .411 en 73 présences au bâton le classe comme le troisième meilleur frappeur de la MLB après une vingtaine de rencontres.

Sa récente blessure a par ailleurs suscité une foule de réponses plutôt exagérées de la part des internautes du réseau social Twitter.

José Iglesias

All-Star au milieu de sa vingtaine en 2015, l’arrêt-court désormais âgé de 30 ans fait ressortir son ancienne cadence, lui qui cogne pour exactement .400 avec 16 matchs écoulés pour les Orioles. Le Cubain apporte un peu de soleil à Baltimore, que ce soit pour sa constance au marbre ou pour ses excellents rituels d’avant-match.

Default image
William Thériault
Combinant jeunesse, fougue et ambition, il a fait son entrée dans le paysage médiatique en 2016. Étudiant en journalisme au Cégep de Jonquière, il fait partie de Passion MLB, mais aussi d'AlleyOop360 et de la radio CKAJ 92.5 FM.
Alleyop360Attitude Football