Pire qu’Edwin Diaz : Dellin Betances

Rien ne va plus dans l’enclos des Mets de New York. Après la sortie désastreuse d’Edwin Diaz jeudi soir face aux Red Sox, la relève new-yorkaise a trouvé le moyen de laisser filer une avance de quatre points et permettre aux Braves, adversaires du jour, de s’imposer 11-10 dans une rencontre plus que folle.

Les grands auteurs de ce nouveau sabotage portent le nom de Dellin Betances et Seth Lugo.

Publicité

Zéro pointé pour la relève des Mets

Mes pensées vont vers le pauvre gérant des Mets, qui doit encore ne pas croire ce qu’il vient de vivre. Alors que tout se passait bien pour son équipe (les Mets ont eu jusqu’à six points d’avance) et qu’il pouvait se permettre de ne pas compter sur Edwin Diaz, Luis Rojas a fait appel à un autre releveur en quête de réponses : Dellin Betances.

Résultat : un gros raté pour ce soir.

Betances a démarré la huitième manche et est allé s’asseoir cinq frappeurs, deux coups sûrs, un but sur balles, quatre points et un lancer fou plus tard. Du grand art. Sa belle MPM de 15.43 parle pour elle-même.

Publicité

Seth Lugo a suivi et a tenté de faire mieux, mais n’a pas su contenir l’élan décisif de Travis d’Arnaud (cinq RBI ce soir), auteur du coup sûr fatal pour la relève des Mets.

Ça commence à faire beaucoup pour les Mets. Ne pas savoir contenir un lead d’un point est une chose, mais quand on parle de trois, quatre ou cinq points, ça devient une autre histoire. Des décisions devront être prises dans les plus brefs délais dans le Queens.

Qui sera le prochain à vouloir tenter sa chance, ou à être envoyé au feu : Jeurys Familia?

Default image
Sébastien Tabary
Alleyop360Attitude Football