Mookie Betts en mode party, Cody Bellinger en mode survie

Le MVP de la saison passée dans la Nationale nous avait habitués à de meilleurs débuts de saison que celle qu’il est en train de vivre en 2020. Avec un pitoyable .165 de moyenne au bâton cette saison, Cody Bellinger est clairement aux abonnées absents et attend avec impatience le match référence qui le remettra dans le droit chemin.

Pour Mookie Betts, par contre, tout va bien.

Tout le monde frappe, sauf lui

Quand on s’appelle Cody Bellinger et qu’on joue pour les Dodgers, il est difficile de passer inaperçu et il est d’autant plus impossible de masquer un manque de productivité sur le terrain. Les statistiques parlent pour vous. Heureusement que les Dodgers vont plutôt bien au classement (13-7), sinon ça serait tout un drame.

Publicité

À Los Angeles, c’est simple, tout le monde frappe à part lui et Max Muncy.

Alors qu’il semblait en feu depuis ses premiers pas dans la MLB en 2017, la saison 2020 de Cody Bellinger fait peine à voir.

Le puissant frappeur des Dodgers frappe bien en dessous des .200 (.165), sa moyenne de présence sur les buts et sa moyenne de puissance ne sont guère mieux (.224 et .266). Il n’a frappé que deux homeruns cette saison et a produit seulement sept points. Rappelons que l’année passée, Bellinger avait fini la saison avec 47 longues balles, 117 points produits et une slashline de .305/ .406/ .629. Le jour et la nuit.

https://twitter.com/JDodgersLA/status/1293408364261646338?s=20

Cody garde néanmoins toute la confiance de son entraîneur.

À quand le déclic?

Bellinger n’est pas le seul joueur étoile à faire du surplace cette saison. Voyez plutôt qui l’accompagne dans ce club peu glorieux des joueurs en panne offensivement.

En le regardant jouer, son élan ne semble pas être différent de celui de l’an passé, il fait toujours contact avec autant de puissance (quand il fait contact). Difficile de savoir ce qui se passe. Il lui faudrait un déclic au plus vite, car il ne lui reste que 40 matchs pour tenter de faire honneur à son statut de superstar.

Publicité

Tout roule pour Mookie

Si Cody est à la ramasse, Mookie Betts semble se plaire de plus en plus à Los Angeles.

Jeudi soir face aux Padres, Mookie a décidé de frapper pour tout le monde en sortant trois fois la balle derrière la clôture. Il s’agit du sixième match à trois circuits en carrière pour Mookie Betts et il ne sont que trois dans l’histoire du baseball à avoir accompli cet exploit.

Dire qu’il lui reste au moins une décennie encore à jouer, ce record devrait tomber d’ici son départ à la retraite.

Voici son premier circuit de la soirée.

Son deuxième.

https://twitter.com/BleacherReport/status/1294105578344796160?s=20

Et enfin son troisième.

https://twitter.com/si_mlb/status/1294110937893359616?s=20

La classe, ce Mookie Betts.

Default image
Sébastien Tabary
Alleyop360Attitude Football