Les meilleurs voltigeurs de centre de l’histoire des Red Sox de Boston

Comme à toutes les positions durant leur riche histoire, les Red Sox ont eu d’excellents voltigeurs de centre. Voici mes choix.

À lire aussi : les meilleurs voltigeurs de gauche.

Selon plusieurs historiens, le plus grand d’entre eux est passé aux mains des Indians de Cleveland en 1916, ce qui constitue la pire transaction de leur histoire. Après neuf saisons à Boston, l’état-major de l’époque considérait qu’il avait ralenti et a décidé de l’échanger. Grave erreur ce fût, car il a connu les meilleures années de sa carrière avec les Indians. Son nom est Tris Speaker.

Speaker a débuté sa carrière à Boston en 1907, mais n’est devenu joueur régulier qu’en 1909. Il était un extraordinaire voltigeur, lui qu’on prenait toujours en exemple. Il a été le meilleur voltigeur défensif en 1909, 1912 et 1915. Il a été également le meilleur du côté des assistances en 1909 (35), 1912 (35), 1913 (30) et en 1914 (30). Il était très rapide et couvrait à merveille le vaste champ centre du Fenway Park. En 1912 (53) et en 1914 (46), il a frappé le plus de doubles dans la Ligue américaine.

Publicité

Il a remporté le titre de joueur le plus utile en 1912. Il a d’ailleurs remporté deux Séries mondiales en 1912 et en 1915. Tris a cumulé une fiche de .337, 1327 coups sûrs, 241 doubles, 106 triples, 39 circuits et 542 PP. Il a de plus volé 267 buts. Il a fait son entrée à Cooperstown dans la classe de 1937 avec 82.1 % des votes requis.

YouTube.com

Mon deuxième choix a patrouillé le champ centre pendant toute sa carrière de onze saisons avec les Red Sox. Il a d’ailleurs perdu trois saisons complètes lui a a servi durant la Deuxième Guerre mondiale de 1943 à 1945. Ce joueur a toujours joué dans l’ombre de son célèbre frère Joe, qui jouait pour les Yankees de New York. Son nom Dom DiMaggio.

DiMaggio a connu toute une carrière avec les Sox. Au retour de la guerre en 1946, il a été encore meilleur. Il a participé à sept parties d’étoiles en onze ans de carrière. Il était un formidable voltigeur défensif. Ne commettant que 89 erreurs, il a dominé au chapitre des assistances en 1942, 1947, 1949 et 1951 dans la Ligue américaine. Il a cumulé une fiche de .298, 1680 coups sûrs, 308 doubles, 87 circuits et 618 PP.

passionmlb.com-2020-08-19_15-01-35_861923
Crédit photo: sandiegouniontribune.com/ DiMaggio en avril 1952

Mon prochain est Reggie Smith. On a connu Smith surtout vers la fin de sa carrière avec les Dodgers. Smith a évolué à Boston au début de sa carrière, soit de 1966 à 1973 (huit saisons). Smith était également un brillant voltigeur. Il n’a commis que 48 erreurs et a remporté le Gant doré en 1968.

Il a participé au Match des étoiles à deux reprises. Le frappeur ambidextre a cumulé une fiche de .281, 1064 coups sûrs, 204 doubles, 149 circuits et 536 PP.

YouTube.com/ Smith frappant un circuit lors du sixième match de la Série mondiale de 1967

Au quatrième rang, j’ai une égalité entre deux joueurs bien connus des Québécois. Johnny Damon a été un joueur électrisant et très aimé des partisans de Red Sox. Il a d’ailleurs remporté la Série mondiale en 2004 avec Boston, donnant le coup de grâce aux méchants Yankees lors du match ultime avec un retentissant grand chelem.

Damon était aussi un épatant voltigeur. Il n’a commis que 13 erreurs en quatre saisons à Boston, de 2002 à 2005. Il a participé à deux classiques estivales. Il a volé 98 buts avec un pourcentage de réussite de 94.74 %. Il a cumulé une fiche de .295, 730 coups sûrs, 136 doubles, 29 triples, 56 circuits et 299 PP.

Publicité
YouTube.com/ Damon qui brise les reins des Yankees lors du septième match de la ALCS de 2004 avec son fameux grand chelem

L’autre est Jacoby Ellsbury. Ellsbury a remporté la Série mondiale à deux reprises, soit en 2007 et 2013. Il a joué à Boston de 2007 à 2013 (sept saisons). Ellsbury était un voltigeur extrêmement rapide. Il n’a commis que huit petites erreurs en sept ans. Il n’a commis aucune erreur en 2011 et y a remporté le Gant doré. 2011 a été sa meilleure saison à Boston. Il a participé au Match des étoiles, remporté le Bâton d’argent et a été choisi comme étant le joueur ayant effectué le retour de l’année dans la Ligue américaine.

Il a remporté le championnat pour les buts volés en 2008, 2009 et 2013. Il a cumulé une fiche de .297, 865 coups sûrs, 155 doubles, 31 triples, 65 circuits et produit 314 points.

YouTube.com/ Ellsbury vole le marbre face aux Yankees et Andy Pettite en avril 2009

J’ai également une égalité au cinquième rang. Doc Cramer a évolué à Boston de 1936 à 1940, précédant ainsi Dom DiMaggio. Cramer a connu une longue carrière de vingt saisons, mais seulement cinq avec les Sox. Il a quand même réussi à faire sa marque. Lui aussi très bon défensivement, il n’a commis que 42 erreurs. Il a dominé pour les assistances en 1936 avec vingt. Il a été choisi pour participer à quatre reprises au Match des étoiles.

Il était surtout reconnu comme un frappeur de contact, lui qui a dominé la Ligue américaine pour les simples en 1939 avec 147 et en 1940 avec 160. Il a cumulé une fiche de 302, 940 coups sûrs, 146 doubles, 44 triples et un seul circuit. Il a produit 270 points.

passionmlb.com-2020-08-19_15-53-03_921994
Crédit photo: bonanza.com/ Cramer dans l’abri des Red Sox

Mon dernier est le grand Fred Lynn. Lynn était un joueur très populaire à Boston, car il effectuait beaucoup de jeux spectaculaires, lui qui aimé bien salir son uniforme régulièrement. Lynn a joué durant sept saisons à Boston, soit de 1974 à 1980, avant de passer aux Angels. Lynn était lui aussi remarquable à sa position. Il a remporté quatre Gants dorés.

Il n’a commis que 29 erreurs. Il a remporté en 1975 le titre de recrue de l’année dans la Ligue américaine. Sur ses sept saisons, il a participé à six Matchs des étoiles. En 1979, il a remporté le championnat des frappeurs avec une moyenne de .333. Il a cumulé une fiche de .308, 944 coups sûrs, 217 doubles, 29 triples, 124 circuits et 521 PP.

YouTube.com/ Lynn frappe trois circuits et produit dix points face aux Tigers à Détroit

Mentions honorables

J’ai trois mentions. Le premier est Chick Stahl qui a été le premier voltigeur de centre des Red Sox entre 1901 et 1906. Il était bon en défense, dominant pour les assistances avec 23 en 1906. Il a frappé 19 triples en 1904. Il a cumulé une fiche de .290, 871 coups sûrs, 122 doubles, 62 triples, 17 circuits et 339 PP en plus de voler 105 buts.

Jim Piersall a joué à Boston en 1950 et de 1952 à 1958 par la suite. Lui aussi bon en défense, il a remporté un Gant doré en 1958. Il n’a commis que 18 erreurs. Il a participé à deux Matchs d’étoiles. Il a cumulé une fiche de .273, 919 coups sûrs, 158 doubles, 66 circuits et 366 PP.

Le plus récent est Ellis Burks. Burks a joué pour les Red Sox de 1987 à 1992 et en 2004. Bon également en défense, il a remporté le Gant doré en 1990. La même année, il a aussi remporté le Bâton d’argent. Il a cumulé une fiche de .280, 791 coups sûrs, 160 doubles, 94 circuits, 388 PP et a volé 95 buts.

Default image
Paul Leblanc
Alleyop360Attitude Football