Les meilleurs joueurs de troisième but de l’histoire des Red Sox de Boston

Cette position a toujours été reconnue pour y avoir des joueurs de talent. Deux de ceux-là sont au Temple de la renommée et font partie de ma liste. Voici les meilleurs joueurs de troisième but de l’histoire des Red Sox de Boston.

À lire aussi : les meilleurs joueurs de deuxième but.

Le meilleur d’entre eux a joué pendant 11 saisons à Boston avant de rejoindre l’ennemi juré à New York. Il a fait ses débuts en 1982 et a terminé en 1992. Mais quelle extraordinaire carrière pour un joueur qu’on ne disait qu’un frappeur de simples. C’était plutôt un frappeur de contact. Wade Boggs était un bon joueur de troisième, mais il était surtout reconnu pour son coup de bâton phénoménal.

Publicité

Il a remporté cinq championnats des frappeurs avec Boston, mais quel exploit! Il les a remportés en 1983 (.361), 1985 (.368), 1986 (.357), 1987 (.363) et 1988 (.366). Il a aussi dominé pour la moyenne de présence sur les buts avec des moyennes astronomiques, dépassant toujours les .430. La meilleure a été en 1988 avec un fameux .476, wow!

En 1985, il a réussi 240 coups sûrs. Il était tellement craint par l’adversaire qu’il a aussi dominé la colonne des buts sur balles intentionnels de 1987 à 1992. Il a été choisi également à huit reprises pour participer au Match des étoiles. Il a remporté six Bâtons d’argent, ce qui est un fait impressionnant. En carrière à Boston, il a cumulé une fiche de .338, 2098 coups sûrs, 422 doubles, 47 triples, 85 circuits et 687 PP. Boggs a fait son entrée au Temple de la renommée en 2005 avec 91 % des votes requis. Je suis bien content d’avoir pu le voir évoluer à New York en 1997.

YouTube.com
Wade Boggs frappe un 200e coup sûr pour une sixième saison consécutive face aux Blue Jays

Mon deuxième choix a joué au tout début de l’histoire des Red Sox de 1901 à 1907. Jimmy Collins, un joueur venant d’une époque très lointaine pour nous tous, mais il était considéré comme l’un des meilleurs de sa profession. Comme plusieurs joueurs à cette époque, le côté défensif était plus difficile. De moins beaux terrains et un gant qui était à peine plus grand que la main. Il a donc commis 185 erreurs.

Il a tout de même eu le meilleur pourcentage défensif en 1902 et 1903. Il a cumulé une fiche de .296, 881 coups sûrs, 171 doubles, 65 triples, 25 circuits et a produit 385 points. Il pouvait aussi voler des buts en en totalisant 102. Il a été élu au Temple de la renommée par le comité des vétérans en 1945.

passionmlb.com-2020-08-05_13-39-58_578410
Photo: SABR.org
Collins au début des années 1900

Mon troisième choix a joué durant onze saisons avec les Red Sox, de 1955 à 1965. Frank Malzone a joué à Boston, sauf la dernière année de sa carrière en 1966. Malzone était un bon joueur en défensive, remportant trois Gants dorés en 1957, 1958 et 1959 malgré ses 188 erreurs en carrière. Il a participé au Match des étoiles de la Ligue américaine à huit reprises en onze saisons. Il était aussi un excellent frappeur avec une fiche de .276, 1454 coups sûrs, 234 coups de deux buts, 131 circuits et 716 PP.

passionmlb.com-2020-08-05_13-58-48_539290
Photo: nhregister.com

Mon quatrième choix vient également d’une lointaine époque. Larry Gardner, un natif du Vermont, a évolué pour Boston de 1908 à 1917. Il a été le successeur de Jimmy Collins. C’était la belle époque où les Red Sox étaient considérés comme une dynastie. Il a d’ailleurs remporté la Série mondiale à trois reprises avec les Red Sox, soit en 1912, 1915 et 1916.

Comme je disais précédemment, la défensive était plus difficile à cette époque. Il a commis 182 erreurs. Par contre, lui aussi a fait sa marque avec son coup de bâton. Il a amassé une fiche de .282, 1106 coups sûrs, 151 doubles, 87 triples, 16 circuits et 481 PP. Il a de plus effectué 134 larcins.

Publicité
passionmlb.com-2020-08-05_14-12-24_457232
Photo: Detroit public library
La photo a été prise lors de la saison de 1910

Au cinquième rang, j’ai deux joueurs. Jim Tabor a évolué pour Boston durant sept saisons, soit de 1938 à 1944. Tabor n’était pas un bon joueur défensif comme le démontre sa fiche. Il a dominé les joueurs de troisième but de la Ligue américaine à cinq reprises, ayant commis 40 erreurs en 1939. Il était beaucoup plus dominant en attaque avec une fiche de .273, 838 coups sûrs, 162 doubles, 27 triples, 90 circuits et 517 PP.

Après son séjour à Boston, il a joué deux autres saisons avec les Phillies. Il est décédé très jeune à l’âge de 36 ans des suites d’une crise cardiaque.

passionmlb.com-2020-08-05_14-29-06_649051
Photo: pinterest.com

L’autre est Bill Mueller, que nous avons plus récemment connu avec l’édition des Red Sox qui a remporté la Série mondiale de 2004. Il était déjà un vétéran joueur de 32 ans lorsqu’il s’est amené à Boston de 2003 à 2005. Un bon leader, Mueller a connu de bons moments avec les Red Sox. Excellent défensivement avec seulement 32 erreurs, il a cumulé une excellente fiche en trois campagnes. Il a frappé pour .303, 437 coups sûrs, 106 doubles, 41 circuits et 204 PP.

Lors des séries de 2004, il a frappé 18 coups sûrs en 56 présences au bâton. Par ailleurs, il a dominé en Série mondiale de cette même année avec une impressionnante moyenne de .429. Il a de plus remporté le championnat des frappeurs en 2003 avec une moyenne de .326 ainsi que le Bâton d’argent.

YouTube.com
Mueller produisant le point égalisateur lors du quatrième match de la série de championnat de la Ligue américaine en 2004 face aux Yankees. C’est le coup sûr qui a permis à Dave Roberts de marquer ce point historique.

Mentions honorables

Je compte trois joueurs dans mes mentions.

Le premier est Butch Hobson, qui a joué de 1975 à 1980. Hobson a frappé pour .252, 561 coups sûrs, 98 doubles, 19 triples, 94 circuits et 358 PP.

Carney Lansford n’a joué que deux saisons à Boston, mais a été dominant. Bon en défense, il avait un bon coup de bâton. En 1981, il a remporté le championnat des frappeurs avec une moyenne de .336 et a ainsi remporté le Bâton d’argent. Il a cumulé une fiche de .317, 279 coups sûrs, 51 doubles, 15 circuits et 115 PP.

Mon dernier est l’actuel joueur de troisième but Rafael Devers. Devers est voué à une très belle carrière. Devers, qui a des problèmes en défensive, a commis 63 erreurs depuis le début de sa courte carrière en 2017. Il a cumulé jusqu’à présent en 2020 une fiche de . 279, 380 coups sûrs, 96 doubles, 64 circuits et produit 213 points. Il a dominé la Ligue américaine en 2019 avec 54 doubles. Il a remporté la Série mondiale en 2018.

Default image
Paul Leblanc
Alleyop360Attitude Football