Les Giants pour une septième victoire de suite

Donovan Solano lui-même ne devait pas en croire ses yeux. Lui qui ne frappe jamais de circuits, il a réussi hier à en frapper un en onzième manche face aux Dodgers, donnant la victoire à son équipe.

Quant à nous, nous n’en croyons pas nos oreilles. Les Giants ont mis le volume de la foule artificielle à fond. On arrive à peine à entendre les commentaires. On s’y croirait.

Publicité

En près de 500 matchs dans les Majeures, Donovan n’a frappé que 15 coups de circuit. Ce n’est vraiment pas sa spécialité, mais il a choisi le meilleur moment hier soir.

Attention, il a d’autres qualités. Il est très habile et sa moyenne à la frappe est très élevée cette année : .351 en 2020 et déjà .330 en 2019. Avant cela, ça a toujours été très dur pour lui au plus haut niveau.

Publicité

Une éclosion tardive et une carrière atypique pour un joueur qui est resté dans les mineures pendant trois ans entre 2016 et 2018.

Le Colombien s’est donc offert un moment de prestige pour trois raisons : c’est un walk-off home run, il s’agit de la septième victoire d’affilée pour les Giants et les Dodgers n’avaient perdu qu’une fois lors des douze derniers matchs. C’était l’équipe à battre.

Avec un bilan de quinze victoires et seize défaites, les Giants n’en sont pas encore à rêver de séries (elles sont plus accessibles que jamais en 2020), mais avec une telle forme, ils pourraient se mêler aux places d’honneur et s’inviter dans le jeu en octobre.

Default image
Damien Bourlet
Un français qui joue au baseball, qui regarde du baseball, et qui le commente en toute humilité, avec les yeux d'un enfant admiratif de ce sport fantastique.
Alleyop360Attitude Football