Les Dodgers utilisent mal Mookie Betts

Pratiquement universellement considérés comme l’une des meilleures équipes du baseball majeur avant d’amorcer la saison, les Dodgers comptent maintenant sur une fiche de 11-7. Si ce n’est pas du tout mauvais, reste qu’on aurait pu s’attendre à plus de leur part.

Cette excellente chronique, signée par Jorge Castillo du Los Angeles Times, remet sérieusement en question la décision du personnel d’entraîneurs des Dodgers concernant la position de leur joueur vedette dans l’alignement des frappeurs.

Publicité

Alors que Betts a passé l’entièreté de sa carrière à exceller comme premier frappeur, on lui a soutiré cette responsabilité pour le faire évoluer au rang suivant. Le gérant Dave Roberts justifie cette décision de par le fait que le placer en second permet de séparer les deux gauchers du top-3, Joc Pederson et Cody Bellinger.

Jusqu’à maintenant, qu’est-ce que ça donne? Des moyennes en deçà de la marque des .200, autant pour Pederson que Bellinger. Et ce, avec 18 matchs en banque.

Publicité

18 matchs, ça ne paraît pas énorme, dans une saison de baseball. Sauf que si l’on prend en considération que la saison en dure 60 et non 162, on constate que ça représente pas moins de 30 % de la saison.

En l’absence de coups de circuit, les Dodgers peinent à produire. Pourquoi ? Eh bien, parce que personne ne place de coureurs sur les buts. Max Muncy, le leadoff man habituel de l’équipe, peine à trouver son rythme et frappe lui aussi pour moins de .200. Ce n’est certainement pas lui qui rencontre le critère.

Avec sa moyenne de .289, Mookie est l’un des seuls éléments positifs à retenir du côté offensif pour la concession californienne. Ce n’est pas lui le problème, mais la manière dont il est utilisé. Ne pas le laisser jouer dans son élément de prédilection pour un ou deux matchs, c’est déjà une erreur. Le faire trois semaines d’affilée, c’est blasphématoire.

Default image
William Thériault
Combinant jeunesse, fougue et ambition, il a fait son entrée dans le paysage médiatique en 2016. Étudiant en journalisme au Cégep de Jonquière, il fait partie de Passion MLB, mais aussi d'AlleyOop360 et de la radio CKAJ 92.5 FM.
Alleyop360Attitude Football