Les Blue Jays sont parmi les grands gagnants de cette date limite des transactions

On savait que les Blue Jays de Toronto seraient actifs aujourd’hui. Ils étaient de toutes les rumeurs et avec l’acquisition de Taijuan Walker dans les derniers jours, les Jays ont démontré qu’ils seraient acheteurs.

Et aujourd’hui, ils sont passés de la parole aux actes.

Publicité

En début d’après-midi, ils ont ajouté le partant qu’ils recherchaient, alors qu’ils ont tenté leur chance avec Robbie Ray.

On sait que Ray a quelques difficultés cette saison, surtout des problèmes de contrôle, mais lorsqu’il est en forme et qu’il est capable de trouver la zone des prises, on parle d’un des meilleurs artistes du retrait sur trois prises des Majeures.

Ensuite, ils ont également trouvé un frappeur pour solidifier leur alignement en Jonathan Villar. Il peut jouer à l’arrêt-court en attendant le retour de Bo Bichette et pourra occuper d’autres positions par la suite.

Finalement, un échange très tardif a été annoncé, alors que les Jays ont obtenu Ross Stripling des Dodgers dans une transaction qui donnera encore un lanceur partant qui peut gruger des manches pour enlever de la charge aux releveurs des Jays.

Bref, les Jays démontrent qu’ils veulent être compétitifs.

Publicité

Leurs rivaux immédiats, les Yankees, ont eux aussi dû transiger un peu?

En fait, non.

Les Yankees n’ont pas effectué une seule transaction aujourd’hui, pas même pour un joueur de calibre moindre. C’est surprenant à première vue, mais je vous le confirme, rien ne s’est produit dans le Bronx aujourd’hui.

On fait confiance à l’alignement actuel et aux joueurs qui reviendront de l’infirmerie. Douteux, surtout que les Yankees ont connu une séquence très décevante dans les derniers jours, mais à la défense de Brian Cashman, plusieurs équipes demandaient Deivi Garcia pour un joueur de haut calibre. Avec sa première prestation sublime, on comprend Cashman de ne pas vouloir échanger celui qui est probablement le meilleur espoir au monticule des Yankees depuis Luis Severino.

Les Rays n’ont également pas bougé, mais c’est plus logique. Ils sont tout feu tout flamme et ne présentent pas de faiblesses apparentes, si ce n’est que les blessures qui touchent leur personnel de lanceurs.

Les Jays ont su saisir leur opportunité. Maintenant, ils doivent capitaliser et s’affirmer comme une puissance dans la division. Ils peuvent dépasser les Yankees, mais sauront-ils le faire? À suivre..

Default image
Félix Forget
Alleyop360Attitude Football