Les Blue Jays ont la quatrième meilleure banque d’espoirs de la MLB

Le système de développement des Blue Jays de Toronto arrive en quatrième place du classement des meilleures banques d’espoirs du réputé site Baseball America. Les Rays de Tampa Bay occupent la première place de la liste publiée ce matin.

Les oisillons continuent de grandir

Pour les Blue Jays, c’est devenu une habitude de se retrouver en bonne position dans cette liste. Depuis 2018, à chaque publication, les Jays se retrouvent parmi les 10 meilleurs systèmes. Leur quatrième position est la meilleure depuis le classement pré-saison de 2019, qui les plaçait au 3e rang. À ce moment, les Guerrero Jr., Bichette, Biggio et Gurriel Jr. étaient toujours dans les mineures.

Publicité

Mais la quatrième place n’est pas volée non plus. Malgré la graduation des quatre joueurs, les Jays ont encore quatre des 100 meilleurs espoirs dans leur rang selon MLB Pipeline. Bien sûr, Nate Pearson (9e espoir au total), dont le statut de recrue est toujours valide, met les Blue Jays en bonne position. Leur vol lors du repêchage les pousse aussi vers l’avant. Austin Martin était le meilleur joueur du repêchage et les Blue Jays ont eu la chance de l’avoir au 5e rang. Martin est immédiatement devenu le 2e meilleur espoir du système des Jays et le 16e au total sur MLB Pipeline. Jordan Groshans (30e au total) et Simeon Woods Richardson (65e au total) complètent le tableau.

Les Rays au sommet, mais pas vraiment

Pour un troisième classement de suite, les Rays de Tampa Bay ont la meilleure banque d’espoirs des Majeures. C’est surtout dû au fait qu’ils comptent sur le meilleur espoir du baseball majeur, Wander Franco. Ce dernier a pris la tête du classement cette année en raison de la graduation de Vladimir Guerrero Jr. et de Eloy Jimenez, qui le retenaient en arrière l’an dernier. Mais les Rays pourront-ils le garder longtemps dans leurs rangs?

Le reste du système des Rays n’est cependant pas à la hauteur de cette première place. Les Rays ont cinq autres espoirs du top-100, mais seulement un de plus dans le top-50.

Les Padres, qui arrivent au deuxième de ce classement, ont un système beaucoup plus constant et solide de façon générale. La formation de San Diego détient un espoir du top-100 de plus que les Rays, pour un total de sept. De ces sept, trois sont dans le top-25.

Publicité

De plus, en 2019, ils ont acquis l’un des voltigeurs les plus rapides des mineures, Taylor Trammell (61e au total), dans un échange à trois équipes avec les Reds et les Indians. Trammell mérite plus de respect de la part des analystes. Sa vitesse supérieure à la moyenne en fait un défenseur redoutable au centre du champ et une terreur sur les sentiers (et il va souvent sur les sentiers : OBP de .363) comme en témoignent ses 110 buts volés en quatre saisons (pas toutes complètes).

Les Mariners occupent le troisième rang et les Dodgers, en chute de deux places, occupent le cinquième.

La poussée des Tigers

Les Tigers ont fait un pas de géant dans le classement en passant de la 11e à la 6e place, et ils continueront de monter. Bien sûr, la formation de Detroit a repêché premier lors de deux des trois derniers repêchages. Ça aide, mettons. Ils en ont profité pour mettre la main sur Casey Mize, meilleur lanceur droitier des mineures, et Spencer Torkelson. Torkelson n’a malheureusement pas eu la chance de montrer son talent au monde cette année, mais les espoirs sont bons pour en faire le successeur de Miguel Cabrera.

Les Yankees ont perdu une place, de 17 à 18, pendant que le ridicule système des Red Sox continue de dégringoler jusqu’à la 23e place.

Default image
Fred Lamontagne
Joindre deux passions: l'écriture et le baseball. Je m'intéresse particulièrement au développement de joueurs et leur progression vers le Show, et au baseball comme business.
Alleyop360Attitude Football