Les agents libres pourraient éviter les Jays en raison de Buffalo

La saga du stade des Jays en a été une remplie de retournements de situation. En effet, les Jays ont appris quelques jours après le début de leur saison à domicile qu’ils évolueraient à Buffalo cette saison en raison de l’interdiction d’accueillir des matchs de baseball à Toronto donnée par le gouvernement canadien.

Bref, les Jays jouent leurs matchs à domicile au Sahlen Field, et ce, jusqu’à nouvel ordre. Est-ce qu’ils pourraient retourner dans la Ville-Reine en séries si la MLB abandonne le projet de la bulle pour les éliminatoires? Peu probable, étant donné que la situation reliée à la COVID-19 n’est pas sous contrôle autant aux États-Unis qu’au Canada et que la frontière demeure fermée.

Publicité

Bref, probablement pas avant 2021. Mais est-ce que les Jays seront au Canada la saison prochaine? C’est difficile à dire, mais disons qu’il ne faut pas écarter la possibilité de voir Bo Bichette, Cavan Biggio et Vladdy Jr. jouer au Sahlen Field l’année prochaine également.

Et malheureusement pour les Jays, cette incertitude pourrait repousser certains gros noms qui seront disponibles sur le marché des agents libres après la présente saison, comme on peut le lire dans cet article d’Andrew Stoeten.

Publicité

C’est un désavantage qui ne s’applique malheureusement qu’aux Jays (quoique les Expos aussi en souffriraient s’ils étaient encore présents aujourd’hui) et qui pourrait faire mal. Après Hyun-Jin Ryu, les Jays pourraient notamment être intéressés par d’autres lanceurs partants d’élite, un besoin criant pour eux comme vous le mentionnait mon collègue Charles-Alexis un peu plus tôt. Trevor Bauer ou Robbie Ray, ou peut-être même le Canadien James Paxton, qui semble être sur le départ avec les Yankees, pourraient aider.

Mais si les joueurs veulent s’assurer d’avoir un endroit fixe pour se poser avant le début de la saison, les Jays ne pourront peut-être pas le leur garantir. Ils devront peut-être payer plus qu’une autre équipe, ou ne seront peut-être même pas considérés par les gros noms sur le marché.

Ce sera une situation à surveiller pour Ross Atkins, lui qui aimerait peut-être encadrer ses jeunes joueurs avec des vétérans aguerris. Dépensera-t-il plus pour s’assurer d’amener de l’aide? À suivre..

Default image
Félix Forget
Alleyop360Attitude Football