La transaction Josh Donaldson commence à payer pour les Jays

En 2018, le dossier Josh Donaldson commençait à faire couler beaucoup d’encre dans la Ville-Reine. Le joueur de troisième coussin voulait clairement se sortir de Toronto, mais ses blessures rendaient le tout bien difficile – autant au niveau de sa valeur marchande que de l’intérêt envers le MVP de 2015.

L’histoire se souviendra finalement que les Indians de Cleveland l’avaient acquis alors qu’il n’était pas encore à 100 % de sa forme physique. Il était blessé au mollet – une blessure qui l’affecte encore aujourd’hui – et il n’avait pas eu l’impact espéré à Cleveland.

Du côté des Jays, c’est le lanceur Julian Merryweather qui a pris le chemin de retour.

Publicité

D’abord connu sous le nom « d’un joueur à être nommé plus tard » et même « du gars qui se remet d’une opération Tommy John » lors des ses premiers moments dans l’organisation, il a mis du temps avant de revenir en santé.

En 2018, il n’a pas lancé dans l’organisation des Jays. En 2019, il a lancé six manches en fin de saison et a eu droit à quatre apparitions en relève dans la Ligue d’automne en Arizona.

En 2020, il aurait été logique de l’envoyer soit dans le AA ou le AAA, là où il a lancé en 2017 dans l’organisation des Indians. Mais la saison 2020 étant ce qu’elle est , les Jays n’ont pas été en mesure de le faire lancer au New Hampshire ou à Buffalo et il s’est rapporté au site des espoirs.

Au cours des derniers jours, les Jays l’ont toutefois rappelé afin de l’inviter à joindre l’enclos de releveurs. Et force est d’admettre qu’il effectue du bon boulot.

https://twitter.com/BlueJays/status/1296514930330533890

Oui, l’échantillon est petit. Cependant, il n’en demeure pas moins qu’en deux joutes, il a affronté 13 lanceurs et en a retiré six sur des prises. Il n’a donné qu’un coup sûr.

Bref, il fait le travail quand on lui donne la balle. C’est ce qui est important dans l’équation.

Publicité

L’atout du jeune homme, c’est sa balle rapide. À ses premiers pas chez les grands, il a réussi à en pousser à des vitesses pouvant atteindre 97.9 milles à l’heure… en moyenne.

Ne vous demandez pas son Tommy John sort d’où.

Il faut aussi se méfier de sa balle glissante, son deuxième lancer de prédilection.

Il fait donc partie d’un enclos qui surprend depuis le début de la saison. Que ce soit Anthony Bass, Jordan Romano, Ryan Borucki ou Anthony Kay, plusieurs gars se lèvent afin de permettre aux Jays de rester dans la course.

D’abord formé comme un partant, Merryweather effectue un beau travail dans l’enclos de releveurs. À court terme et avec quelques partants qui sont devant lui dans la hiérarchie des espoirs, il pourrait ne jamais vraiment avoir sa chance dans la rotation. Mais il est tôt pour le dire.

Et avec un Ken Giles dont le contrat vient à échéance et dont les blessures sont de plus en plus récurrentes, on peut se demander si son nom ne pourrait pas commencer à circuler afin de devenir le nouveau closer de la formation dans un futur rapproché.

Il reste encore du chemin avant d’y arriver, mais une chose est certaine : la transaction de Josh Donaldson commence à payer.

passionmlb.com-2020-05-18_14-56-51_236082
  • Voici d’ailleurs l’alignement des Jays du jour.
  • Matt Shoemaker prend le chemin de la liste des blessés.
  • Les Indians et les Angels se payeront les frais d’un duel à Williamsport en 2021.
  • Ce sera un long processus pour Andrew Benintendi.
  • Un autre blessé chez les lanceurs des Rays.
Default image
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Alleyop360Attitude Football