La situation des Blue Jays n’est pas rose

Cet hiver, les Blue Jays de Toronto ont ajouté quelques grands noms à la rotation partante, comme l’ancien des Dodgers de Los Angeles Hyun-Jin Ryu, Tanner Roark et Chase Anderson. À ce moment, certains experts ont vu les Blue Jays comme un candidat potentiel pour participer aux séries éliminatoires.

Mais, la pâte ne semble pas prendre à Toronto, ou plutôt à Buffalo. Jusqu’à présent, la saison 2020 a été très décevante. Ils ont une fiche en deçà de .500 avec une attaque anémique et une défensive poreuse.

Publicité

Dans le match d’hier, Teoscar Hernandez a eu l’air d’un touriste admirant la Statue de la liberté, alors que la rencontre était sur la ligne avec deux retraits en neuvième manche.

De plus, le seul positif offensivement, Bo Bichette, a été placé sur la liste des blessés, et cela pourrait s’éterniser. Ajoutez à cette mauvaise nouvelle le fait que les Blue Jays sont la seule équipe à ne pas évoluer dans leur domicile habituel.

Et le gérant Charlie Montoyo semble à cours de solutions. Ce dernier, pour l’instant, est toujours à l’aise d’aller de l’avant avec un enclos par comité, pendant l’absence du releveur numéro un Ken Giles. Mais la relève est en train d’imploser. Est-ce la bonne avenue?

Publicité

Puis vient la question de Ryan Borucki. Que feront-ils avec le lanceur? Le remettront-ils comme partant?

Si cette saison était typique, Borucki aurait pu lancer dans Triple-A, comme partant. Mais en raison des circonstances inhabituelles de cette campagne, Borucki est plutôt dans l’enclos. Et il fait bien.

« Cela n’arrive pas pour tout le monde quand vous les mettez dans un rôle de releveur. Mais cela est certainement arrivé pour lui, où il détient la puissance au-dessus des armes moyennes. Et le voir faire face à certains des meilleurs frappeurs gauchers dans le jeu et la façon dont il les a attaqués est extrêmement encourageant. »

Restera à voir si cela se poursuivra à long terme.

En somme, plusieurs questions restent sans réponses dans le camp des Geais Bleus. Il est vrai qu’il reste encore du temps pour faire changer le vent de côté, mais cela devra être fait plus tôt que tard.

passionmlb.com-2020-05-18_14-56-51_236082
  • Les Jays souhaitent bonne chance aux Raptors.
Default image
Sébastien Berrouard
Passionné de Baseball depuis ses neuf ans, soit depuis plus de 20 ans, il aime tout ce qui se rattache au plus grand passe-temps des américains. C'est donc avec grand plaisir qu'il analyse les faits et gestes des acteurs de la MLB.
Alleyop360Attitude Football