Début de saison difficile pour Pete Alonso (malgré un circuit hier)

Lorsqu’une recrue connaît le genre de saison qu’a connu Pete Alonso l’an dernier, il va de soi que les yeux de la planète baseball scrutent à la loupe sa deuxième année. La saison écourtée nous force déjà à nous poser certaines questions sur Alonso.

Bouton panique?

Fier de son record de 53 circuits en 2019, il connaît un début de saison difficile jusqu’ici. Après 15 matchs, il a maintenu une faible moyenne au bâton de .211, avec seulement deux circuits et six points produits. Est-ce que la malédiction de la deuxième année fait son œuvre sur Alonso?

Publicité

Les Mets ne prennent pas les problèmes de leur jeune étoile à la légère. L’entraîneur des frappeurs Chili Davis, qui reste à distance de l’équipe en raison d’une condition médicale précaire, a contacté Alonso pour lui donner quelques conseils.

Davis croit qu’il tente trop de frapper la longue balle au lieu de focuser à faire de bons contacts. De plus, il a remarqué que les lanceurs adverses ont une stratégie différente avec lui. Comme il s’élance sur des lancers hors de sa zone de prédilection, les artilleurs en profitent.

Publicité

Déjà des résultats

Les conseils de son entraîneur semblent déjà porter fruit. Dans la rencontre d’hier soir face aux Marlins, Alonso a frappé un circuit de deux points qui a contribué à la victoire des siens. Signe que les correctifs y sont peut-être pour quelque chose, il l’a cogné en flèche. Il s’est concentré sur le contact.

Il est peut-être trop tôt pour appuyer sur le bouton panique, mais si les Mets veulent être dans le coup dans cette saison particulière, Pete Alonso se doit d’être à la hauteur de son talent. À suivre.

Default image
Jean-François Rivard
Alleyop360Attitude Football