Aaron Judge dicte sa loi et balaye à lui seul les Red Sox

C’était un Sunday Night Baseball comme on les aime. Non seulement c’était un duel entre deux grands rivaux du baseball, mais en plus l’affiche qui semblait déséquilibrée au départ nous a offert tout un spectacle. Les Red Sox de Boston avaient bon espoir de repartir de New York avec au moins une victoire contre les Yankees, mais Aaron Judge en a décidé autrement. Le Juge a décidé de faire la loi, de faire appliquer SA loi.

Inarrêtable

Quel bonheur de voir jouer un gars comme Aaron Judge. Puisse-t-il rester en santé cette saison et les saisons à venir. Ce joueur est un vrai régal pour les yeux. Dimanche soir, Aaron Judge a laissé parler toute sa classe et son talent en catapultant deux balles dans les gradins, dont une offrant l’avance définitive à ses Yankees dans un match très agréable à suivre.

Publicité

Le Juge dicte sa loi

Les lanceurs des deux équipes ont eu beaucoup de travail puisque pas moins de 16 points seront inscrits au total, les Yankees remportant la victoire par 9 à 7. Les frappeurs des deux bords se sont rendus coup pour coup.

Si côté Boston Xander Bogaerts a frappé deux circuits et Rafael Devers un, côté Yankees Luke Voit a répliqué avec sa propre bombe, mais l’homme de la soirée était définitivement Aaron Judge.

Dès la deuxième manche, Judge faisait disparaître à tout jamais la balle de Matt Hall, produisant trois points par la même occasion.

En huitième manche alors que les deux équipes étaient à égalité 7-7 et avec deux retraits, une slider de Matt Barnes a manqué un peu de mordant et Aaron Judge n’en a fait qu’une bouchée. Croyez-le ou non, je me suis levé de mon sofa, moi qui ne suis absolument pas un partisan de la maison rayée (ni de l’équipe en face).

Comme le dit si bien le commentateur Matt Vasgersian : « He did it again … Oh my! »

Publicité

En effet, il a remis ça. Deux circuits de plus, le voilà seul en tête de la ligue avec un total de six longues balles et en prime, un cinquième match d’affilée dans lequel il frappe au moins un circuit. Il se rapproche des plus grands. Quel joueur.

Difficile de ne pas aimer

Des joueurs du calibre d’Aaron Judge, on en veut à la pelle. Le gars est sur le terrain pour jouer, jamais de parole déplacée, belle attitude, peu importe qu’il soit au deuxième rang sur l’alignement ou ailleurs. Son sérieux impressionne et sa puissance encore plus.

Chacune des balles qu’il catapulte fait mal aux lanceurs adverses qui, je suis certain, en sont eux aussi impressionnés et admiratifs. L’élan est différent, le bruit est différent, la vitesse de sortie de la balle a peu d’égal, les trajectoires que prennent les balles, les distances où elles retombent sont titanesques. Personne ne peut rester indifférent, même le lanceur victime.

Boston Red Sox v New York Yankees
Aaron Judge auteur de deux coups de circuit face aux Red Sox de Boston. (Photo by Mike Stobe/USA Today Sports)

Je ne sais pas vous, mais moi Aaron Judge, j’adore! Le joueur procure tellement d’émotions par ses coups d’éclat qu’on le compare déjà aux plus grands sportifs américains. Ce n’était pourtant qu’un match de saison régulière! Pour vrai, c’est l’émotion que nous procure un joueur qui fait qu’on l’apprécie ou pas, qu’on se souviendra de lui ou non. Le Juge fait partie de cette classe de joueurs.

Alors Yankees ou pas, qu’il continue de nous émerveiller tant que son physique imposant lui permet.

Default image
Sébastien Tabary
Alleyop360Attitude Football