Une saison faite sur mesure pour Bryce Harper

Et si Bryce Harper remportait le trophée MVP dans la Nationale en 2020?

Le joueur des Phillies de Philadelphie a mis un pied dans ma liste très réduite des candidats potentiels au trophée de MVP pour cette saison. Selon moi, trois joueurs peuvent tirer profit d’une saison « réduite » pour se distinguer statistiquement parlant et voir leur nom ressurgir au moment de la remise des prix : Ronald Acuña Jr., Christian Yelich et Bryce Harper.

Publicité

Harper, un gars de printemps

Si la fougue de Ronald Acuña Jr. ou le sérieux et le talent de Christian Yelich peuvent les emmener aux sommets, l’avantage qu’a Bryce Harper lui, c’est d’aimer les départs canon.

Harper a déjà dans sa vitrine un trophée de MVP remporté en 2015 avec les Nationals de Washington. Lors de cette saison, Harper avait mené la ligue dans de nombreuses catégories : points inscrits (188), longues balles (42), SLG (.649), OBP (.460) et OPS (1.109).

Si l’on prend les 60 premiers matchs de la saison, ce à quoi ressemblera la saison 2020 qui débutera le 23-24 juillet prochain, Bryce Harper avait (toujours en 2015), frappé pour .333/.469/.721 avec 13 doubles, un triple, 21 longues balles, 49 points produits, 51 buts sur balles, 51 retraits au bâton en 254 passages au bâton.

Sa première moitié 2015 fut meilleure que sa seconde, et cela a souvent été sa tendance, à quelques exceptions près.

Voyez par vous-même le tableau suivant.

Publicité
passionmlb.com-2020-07-06_14-16-17_171406
Split stats de Bryce Harper en carrière. Photo : Baseball Reference

Mieux qu’un gars de première partie de saison, Bryce Harper est un gars qui brille en mars et avril.

Pas de slump possible pour Bryce cette saison

Même si la différence ne saute pas aux yeux, elle peut néanmoins peser dans une balance en fin de saison et peut permettre de faire la différence au moment de la remise des prix. Dans une saison de baseball, chaque joueur connait un passage à vide, un mois moins bon, un slump.

Si pour Bryce Harper ce slump arrive en majeure partie après la pause du Match des étoiles, on pourrait en déduire qu’il devrait être en feu 60 matchs durant.

Cette année, Bryce pourrait connaître une saison sans disette, sans questionnement et, pourquoi pas, sans critiques.

Bryce, on l’aime ou on l’aime pas. Mais lui ce qu’il aime avant tout, c’est jouer au baseball et soyez sûrs qu’il fera son maximum encore pour qu’on parle de lui.

Default image
Sébastien Tabary
Alleyop360Attitude Football