Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Deux circuits hier : Rowdy Tellez répond par la bouche de ses canons

Le puissant Rowdy Tellez n’a pas mis de temps à répliquer à la décision de son gérant, Charlie Montoyo, d’officialiser la présence de Vladimir Guerrero Jr. au premier coussin.

Vendredi, Tellez a frappé deux longues balles dans le cadre d’un match intra-équipe. La veille, il avait aussi contourné les sentiers en jouissant d’un autre coup de canon.

Publicité

Tellez est d’ores et déjà considéré comme le frappeur de choix des Jays, mais le fait que le talentueux Guerrero Jr. soit transféré du troisième au premier coussin vient brouiller les cartes en ce qui le concerne.

Quand il n’a pas son bâton entre les mains, la position naturelle de Tellez sur le terrain est au premier but. La décision de Montoyo de bouger ses pions en prévision de la saison 2020, aurait pu avoir un effet négatif chez Tellez.

Si l’on se fie aux récentes prestations du joueur de 25 ans, il n’en est rien et les dernières décisions semblent même avoir eu un effet de motivation.

Le rôle d’Anthony Kay se confirme

Dans un autre ordre d’idée, le rôle du jeune Anthony Kay commence à se préciser chez les Blue Jays.

Publicité

Le jeune gaucher a été considéré pour un poste de partant, mais quatre vétérans (Hyun-Jin Ryu, Matt Shoemaker, Tanner Roark et Chase Anderson) sont avantageusement installés devant lui.

Kay pourrait devenir l’homme à tout faire dans l’enclos des releveurs. Tantôt, il pourrait mettre la table dans le cadre d’un match serré et parfois, il pourrait se présenter au monticule quand la partie ne veut plus rien dire.

C’est quelque chose avec lequel je suis à l’aise, a déclaré Kay, qui a fait quelques apparitions en relève à l’université du Connecticut. Je ne l’ai pas fait depuis quelques années, mais, finalement, si c’est ce qu’ils veulent que je fasse pour être avec l’équipe, je suis prêt à le faire.

Le gérant, Charlie Montoyo, ainsi que l’instructeur des lanceurs, Pete Walker, sont d’avis que l’attitude de Kay et sa capacité à défier les frappeurs à l’intérieur en font un candidat de choix pour ce poste de grande importance.

Publicité

S’il veut accéder à un rôle de partant à Toronto, Kay devra ajouter la patience à ses qualités.