Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nate Pearson : les Jays ont l’excuse dont ils ont besoin pour contrôler son temps de service

C’est une sortie attendue de la part de Nate Pearson qui a été diffusée à Sportsnet ce soir. Après tout, le jeune homme tente encore de se faire une place dans les Majeures suite à un gros camp.

La blessure de Chase Anderson, en théorie, ouvre la porte au lanceur. Cependant, comme on le sait, en le gardant une semaine « dans les mineures », les Jays ont ce qu’il faut pour manipuler son temps de service pendant un an.

Publicité

Mais qu’est-ce qui pourrait le justifier? Si dominant depuis le début du camp de printemps et d’été, qu’est-ce qui pouvait bien faire en sorte que le jeune homme n’irait pas jouer?

Et puis, le jeune homme n’a pas fait le travail en première manche. Il a accordé quelques buts sur balles de trop. Ses balles avaient du mordant, mais il n’avait pas de contrôle.

Cela a ultimement mené à un circuit de trois points, portant la marque à 4-0.

Par la suite, il n’a pas mal fait face à l’attaque pas si vilaine que ça des Sox. Il a obtenu des K.

Il a effectué de beaux lancers.

Publicité

De beaux lancers, j’ai dit.

Mais ultimement, il a donné quatre points en une manche de travail. Et ça, je crois que ça va donner une raison aux Jays de le laisser sur les lignes de côté.

Est-ce que c’est juste? Peu importe, il faut s’attendre à ce que ce soit le cas.

Pourrait-il lancer lors des premiers matchs à domicile (Pittsburgh)? Probablement. Mais il ne faut pas s’attendre à ce qu’il soit le lanceur dimanche face aux Rays.

Les Jays l’adorent et c’est pourquoi ils le veulent pour un an de plus… et il vient de leur donner une raison d’appliquer la règle.

Publicité

Il est vraiment le Vladimir Guerrero Jr. de 2020.