Moins de matchs, mais pas moins d’ambitions pour Ronald Acuña Jr.

Ronald Acuña Jr. est vraiment l’un de mes joueurs préférés. Oublions les statistiques, il est l’un de ceux qui me fait aimer le baseball, comme l’ont été par le passé les Roberto Alomar, les Ken Griffey Jr. , Nolan Ryan ou même Barry Bonds avec un bâton entre les mains. Depuis ses débuts avec les Braves en 2018, le jeune joueur n’a cessé de confirmer tout le bien que je pensais de lui. Et il n’est pas prêt de s’arrêter là.

Car Ronald Acuña Jr. a soif de baseball, et que ce soit une saison de 162 ou de 60 matchs, il la jouera à fond. Tant mieux pour le baseball, tant mieux pour le spectacle.

Publicité

Une catastrophe évitée de justesse

Évidemment, perdre une saison complète de baseball aurait été horrible pour tout le monde et les dommages causés au sport auraient été incommensurables – si ce n’est pas déjà fait. Mais pour les jeunes joueurs comme Ronald Acuña Jr., Vladimir Guerrero Jr., Fernando Tatis Jr., Juan Soto, Walker Buehler ou encore Mike Soroka, perdre une saison entière dans leur carrière aurait été dévastateur. Parlez-en aux joueurs des ligues mineures.

On ne peut que se satisfaire de cette courte, mais importante saison de 60 matchs.

De 40-40 à 20-20

De cette prestigieuse liste citée plus haut, je classe Ronald Acuña Jr. au sommet de celle-ci, et ce, sans la moindre gêne ni hésitation. Après avoir empilé 41 longues balles et volé 37 buts la saison passée, j’aurais imaginé voir le baby Brave devenir le cinquième joueur de l’histoire du baseball à entrer dans le club des 40-40 en 2020, voire le premier à entrer dans celui des 50-50. Malheureusement, ça ne sera pas le cas.

Publicité

Cela n’empêche pas le joueur de déborder d’ambitions . Avec « seulement » 60 matchs à jouer, Acuña pourrait « se satisfaire » d’une saison d’au moins 20 circuits et 20 buts volés. C’est ce qu’il avait fait la saison passée entre le 4 juin et le 10 août.

Le joueur se dit d’attaque et se sent prêt physiquement et mentalement à entrer dans cette saison qui ressemble plus à un sprint qu’à un marathon.

Il est vrai que connaissant le talent du joueur, cela paraît peu. Mais dites-vous qu’il n’a que 22 ans et ils sont rares les joueurs au sein de la franchise géorgienne à avoir affiché ce rendement en si peu de matchs : Hank Aaron à six reprises, Andruw Jones et Ron Gant à trois reprises, Chipper Jones et Dale Murphy à deux reprises sont les seuls à l’avoir fait plusieurs fois.

Je mets définitivement Ronald Acuña Jr. en haut de ma watch list cette saison.

Default image
Sébastien Tabary
Alleyop360Attitude Football