Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les Royals ont gagné sans coureur sur les sentiers et sans coup sûr en 10e

Ce matin, si vous êtes un partisan des Indians de Cleveland, vous êtes probablement encore un peu amers de la partie d’hier opposant les vôtres aux Royals de Kansas City. En effet, la formation de l’Ohio est la première à être tombée sous le jeu de la tristement célèbre règle du coureur au 2e but en manche supplémentaire.

L’amertume de cette défaite est encore plus grande quand vous vous dites que les Royals de mon collègue Maxime Trudeau (dont c’est l’anniversaire aujourd’hui : bonne fête!) n’ont même pas eu à frapper un seul coup sûr, ni même mettre un coureur sur les sentiers pour remporter le match.

Publicité

Ce qui est bien avec cette défaite, c’est qu’elle démontre le ridicule de la cette nouvelle règle, qui se veut encore à ce jour temporaire heureusement (retour à la normale en 2021). Même un simple gagnant sur le premier lancer du bas de la 10e n’aurait pas pu mieux le démontrer.

Aucun doute que Clevinger était dans tous ses états hier après la rencontre.

L’avocat du diable : la faute aux Indians

Pas besoin d’un sondage parmi les lecteurs de Passion MLB pour savoir que cette règle vous déplaît particulièrement. Personnellement, elle me répugne autant que vous. J’ai assisté à trop de matchs des mineures et de baseball indépendant qui étaient jusque là plus qu’excitants gâchés par un coureur fantôme en manche supplémentaire. Et j’ai assisté à un match historique de 19 manches à Fenway Park avec mon père qui se serait sûrement aussi terminé en dixième pour trouver à cette règle quelque chose de positif.

Cependant, mon devoir de chroniqueur ici m’oblige à me faire l’avocat du diable. Admettons-le, des fois c’est simplement la faute de l’équipe perdante, comme dans le cas des Indians ici.

Publicité

Voici le déroulement du bas de la 10e manche du match entre les Royals et les Indians :

passionmlb.com-2020-07-26_13-34-28_151693

Les Indians aussi n’ont pas frappé la balle en 10e manche. Et c’est généralement ce qui arrive au baseball quand on ne frappe pas : on perd. Avec Zimmer et Ramirez due up, avec non pas un, mais deux coureurs sur les sentiers et une chance pour Lindor de frapper, ils l’ont échappé. Pour reprendre les mots de Clevinger, « the wackiest s*** » est que deux des meilleurs joueurs de la ligue n’aient pas frappé la balle. You got one job, guys!

Par exemple, un autre match hier s’est terminé en 10e. Les Braves ont défait les Mets 5-3. Au haut de la manche, les Braves ont marqué trois fois. Au bas de la manche, les Mets ont rempli les buts grâce à deux simples, ont marqué une fois avant de s’incliner. Les Mets ont essayé, pas les Indians. C’est là l’amertume que les partisans des Indians ont ce matin. Ce n’est pas contre la règle, c’est contre eux-même.

Publicité

Bref, mon point est : c’est une règle de merde, mais le baseball indépendant et les ligues mineures réussissent à donner un bon spectacle depuis des années malgré tout. Il y a moyen d’en faire un spectacle. Et surtout, elle permettra peut-être d’enfin calculer le facteur « clutch » que les experts tentent de calculer depuis des années.