Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les Red Sox voient Alex Verdugo comme un projet

Quand un joueur est acquis dans une transaction impliquant le joueur le plus populaire d’une équipe, il ne faut pas s’attendre à ce qu’il soit accueilli les bras grands ouverts par les partisans de l’équipe en question.

C’est exactement ce qui est arrivé au jeune voltigeur, Alex Verdugo, alors qu’il est débarqué au Massachusetts en provenance de Los Angeles, en retour de Mookie Betts.

Publicité

Ron Roenicke, le gérant des Red Sox, est conscient que les souliers de Betts seront très grands à chausser pour le jeune Verdugo, mais il n’hésitera pas à l’utiliser au champ droit.

Roenicke se fie au fait que les dépisteurs ont dit de Verdugo qu’il était un excellent voltigeur, mais le champ droit au Fenway Park n’est pas l’endroit le plus facile à jouer et les balles frappées dans cette direction peuvent rapidement devenir une aventure. Betts y a quand même remporté quatre Gants dorés consécutifs.

Je pense qu’il fera un très bon travail, peu importe où nous le mettrons. Il semble que le champ droit soit opportun pour lui en ce moment, mais les choses peuvent changer, a déclaré Roenicke.

Pour l’organisation, Verdugo pourrait rapporter des dividendes plus rapidement qu’anticipé.

Publicité

Je pense qu’il va être vraiment bon offensivement. Il court bien. Il va voler des buts et il va être très efficace en défensive, ajoute le nouveau gérant.

Le champ extérieur des Red Sox n’est pas la principale préoccupation en ville ces temps-ci. Roenicke pourra compter sur Verdugo, Andrew Benintendi, Jackie Bradley Jr. et Kevin Pillar.

À Boston, c’est plutôt la rotation des partants qui inquiète et dans le cadre d’une courte saison, tous les bons bras deviennent un luxe.

Publicité

Verdugo n’a certes pas la capacité d’aider les Red Sox au monticule, mais il pourra le faire au champ extérieur et avec son bâton.