Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les meilleurs joueurs de deuxième but de l’histoire des Red Sox de Boston

Les Red Sox, comme vous le savez, ont une longue et glorieuse histoire. Les joueurs de deuxième but ne font pas exception. Les joueurs qui vont suivre proviennent de toutes les ères de l’histoire des Red Sox.

À lire aussi : les meilleurs joueurs de premier but.

Publicité

Je débute avec un joueur qui a joué pour les Red Sox pendant 14 saisons. Il se nomme Bobby Doerr. Il a évolué à Boston toute sa carrière. Il l’a débutée en 1937 et a joué jusqu’en 1944. En 1945, il n’a pas joué, lui qui était à la guerre. Il a fait un retour sur le losange du Fenway Park en 1946 pour y terminer sa carrière en 1957.

Doerr était un bon joueur défensif malgré son nombre d’erreurs en carrière. Il en a commis 214. Par contre, il a eu le meilleur pourcentage défensif à quatre reprises, soit en 1942 (.975), 1943 (.990), 1946 (.986) et en 1950 (.988). Il a d’ailleurs participé à neuf rencontres d’étoiles. Il a cumulé en carrière une remarquable fiche de .288, 2042 coups sûrs, 381 coups de deux buts, 89 triples, 223 circuits et 1247 PP. Il a été voté par le comité des vétérans pour faire son entrée au Temple de la renommée en 1986.

YouTube.com
Souvenirs de la glorieuse carrière de Bobby Doerr

Le deuxième est un joueur très connu des Québécois, j’ai nommé Dustin Pedroia. Il évolue avec les Red Sox depuis 2006. Je l’avais d’ailleurs vu jouer au Rogers Centre lors de ses débuts en septembre 2006. Pedroia est reconnu pour sa grande combativité et son grand leadership. Malheureusement, les blessures au genou lors des dernières saisons viennent mettre de l’ombre sur sa fin de carrière. Pedroia a toujours été une figure bien reconnue des Red Sox avec son jeu combatif et intense. Un joueur défensif exceptionnel, il n’a commis que 57 erreurs en 14 saisons.

Pedroia a été nommé recrue de l’année en 2007 et a été choisi le joueur par excellence de la Ligue américaine en 2008. Il a de plus remporté un Bâton d’argent et un Gant doré cette même année. Il en a remporté trois autres, soit en 2011, 2013 et 2014. Il a eu également le meilleur pourcentage défensif de la Ligue américaine en 2011 (.990), 2012 (.992) et en 2014 (.997). Quatre fois nommé sur l’équipe d’étoiles de la Ligue américaine, il a cumulé une fiche très impressionnante depuis son arrivée dans le baseball majeur. Il a frappé pour .299, 1805 coups sûrs, 394 doubles, 140 circuits et 725 PP. Il a remporté la Série mondiale en 2007 et en 2013.

YouTube.com
Voici pourquoi il est dominant défensivement en effectuant des jeux de la sorte. Regardez bien ce bijou face aux Rangers du Texas

Mon troisième est Billy Goodman. Goodman a joué à Boston de 1947 à 1957, soit onze saisons. Défensivement, il se débrouillait bien, n’ayant commis que 89 erreurs. C’est plutôt avec son bâton qu’il a fait parler de lui. Deux fois choisi sur l’équipe d’étoiles de la Ligue américaine, il a connu sa meilleure saison en 1950. Il a d’ailleurs remporté le championnat des frappeurs avec une colossale moyenne de .354. Il a cumulé une fiche de .306, 1344 coups sûrs, 248 doubles, 34 triples, 14 circuits et 464 PP.

passionmlb.com-2020-07-27_15-25-27_375644
Crédit photo: Fenwaynation.com

Au quatrième rang, j’ai deux joueurs. Marty Barrett et Jerry Remy. Barrett a joué durant neuf saisons à Boston de 1982 à 1990. Il était un excellent joueur défensif comme le démontrent ses 63 erreurs. Il a eu la meilleure moyenne en défensive en 1984 (.987) et en 1987 (.988). Il a connu sa meilleure saison en 1986 et cette même année, il a remporté le titre de joueur par excellence de la série de championnat de la Ligue américaine. Il a cumulé une fiche de .278, 935 coups sûrs, 162 doubles, 17 circuits et 311 PP.

Publicité
YouTube.com
Quelle glissade pour éviter le retrait face aux Orioles de Baltimore et Cal Ripken Jr.

Jerry Remy fait partie de l’équipe depuis plusieurs saisons. Il a joué sept saisons pour les Red Sox et est maintenant un des commentateurs de l’équipe. Il a évolué à Boston de 1978 à 1984. Dès sa première campagne dans l’uniforme des Red Sox, il a participé au Match des étoiles. Défensivement excellent avec ses 61 erreurs, il a cumulé une fiche de .286, 802 coups sûrs, 90 doubles, 20 triples et seulement 2 circuits. Il a de plus produit 211 points.

passionmlb.com-2020-07-27_15-44-15_210115
Crédit photo: WCVB.com

À la position numéro cinq, j’ai aussi une égalité, Jody Reed et Hobe Ferris. Les deux proviennent de deux ères complètement différentes du baseball. Jody Reed a joué pour Boston de 1987 à 1992, soit pendant six saisons. Reed était lui aussi un très bon joueur défensif avec seulement 42 erreurs. En attaque, il a cumulé une fiche de .280, 743 coups sûrs, 180 coups de deux buts, 17 circuits et 227 PP.

passionmlb.com-2020-07-27_15-55-00_043379
Crédit photo: gloucestertimes.com

Hobe Ferris provient du siècle dernier. Il a évolué pour les Red Sox dès le tout début de la franchise en 1901. Il y a joué jusqu’en 1907. Je ne peux pas évaluer la qualité des terrains à cette époque. J’imagine que c’était pitoyable juste à voir la quantité d’erreurs recensées. Il en a commis 261 en sept saisons, ce qui est exécrable. On ne peut pas juger cette époque malheureusement, celle-ci étant beaucoup trop lointaine.

Il a par contre connu une bonne carrière offensive avec une fiche de .237, 875 coups sûrs, 148 doubles, 77 triples, 34 circuits et 418 PP. Il était de l’édition qui a remporté la toute première Série mondiale face aux Pirates de Pittsburgh en 1903.

passionmlb.com-2020-07-27_16-05-33_448529
Crédit photo: sabr.org

Mentions honorables

Je n’ai que trois mentions honorables. Le premier est José Offerman. Il a joué à Boston durant quatre saisons de 1999 à 2002. Il a dominé la Ligue américaine avec onze triples en 1999. Il a amassé une fiche de .268, 482 coups sûrs, 84 doubles, 17 triples, 30 circuits et 186 PP.

Bill Regan a joué durant cinq saisons de 1926 à 1930. Lui aussi venant d’une époque lointaine, il a commis 129 erreurs. Il a frappé pour .270, 611 coups sûrs, 150 doubles, 36 triples, 17 circuits et 284 PP.

Publicité

Le dernier est Jeff Frye. Frye a joué en 1996-1997 et 1999-2000. Il n’a pas joué en 1998 à cause des blessures. Il a joué brièvement pour les Blue Jays. Il était bon en défense, n’ayant commis que 17 erreurs. Il a amassé une fiche de .295, 347 coups sûrs, 79 doubles, neuf circuits et produit 117 points.