Les meilleurs joueurs d’arrêt-court de l’histoire des Rays

La position d’arrêt-court chez les Rays n’en a jamais été une avec des joueurs dominants durant leur courte histoire. Comme vous le verrez dans le texte qui suit, ce sont plutôt des joueurs de soutien et non de grandes vedettes qui ont joué à ce poste. Voici mon top-5.

À lire aussi : les meilleurs partants.

Publicité

Mon premier choix est Jason Bartlett. Bartlett, qui avait joué précédemment au Minnesota, arrivait comme un joueur bien établi dans les ligues majeures, ayant d’ailleurs participé aux séries de fin de saison avec les Twins en 2006. Dès son arrivée à Tampa, Bartlett a fait sentir sa présence. Il a connu une très solide saison et aidé les siens à se rendre jusqu’en Série mondiale.

Bartlett a passé trois saisons avec les Rays, profitant de son passage pour accéder aux séries deux fois. Il avait un assez bon coup de bâton, lui qui excellait en défensive. Il n’avait pas peur de salir son uniforme. Durant son séjour à Tampa, « Bart » a cumulé des belles statistiques avec une moyenne de .288, 409 coups sûrs, 81 doubles, 13 triples, 19 circuits et il a produit 150 points. Il a connu sa meilleure saison en 2009, affichant une excellente moyenne de .320.

YouTube.com
Bartlett effectuant un plongeon à sa gauche pour voler un coup sûr

Mon deuxième choix est le diminutif Julio Lugo. Lugo avait un bon coup de bâton, mais était exécrable en défensive. Il a commis 80 erreurs en quatre saisons (2003-2006). Par contre, Lugo se débrouillait très bien avec son bâton comme le démontrent ses statistiques. Il a amassé une moyenne de .287, avec 550 coups sûrs, 107 doubles, 40 circuits et 212 PP. Lugo a connu sa meilleure campagne en 2005, frappant pour .295 et accumulant 182 coups sûrs.

YouTube.com
Lugo frappe deux circuits face aux Orioles de Baltimore au Tropicana Field

Mon troisième choix est Yunel Escobar. Le nonchalant joueur a passé seulement deux saisons à Tampa, mais a quand même su tirer son épingle du jeu. Muni d’un bon bras, il était très spectaculaire en défensive. Il a commis 23 erreurs. Au bâton, il a cumulé une fiche de .257, 253 coups sûrs, 45 doubles, 16 circuits et produit 95 points.

YouTube.com
Escobar frappant un circuit contre C.C. Sabathia au Tropicana Field

Mon quatrième choix est le présent et jeune joueur d’arrêt-court des Rays Willy Adames. Adames risque d’être le meilleur dans quelques années à cette position dans leur histoire. Il a tout d’une future vedette. Il est fort et bon en défensive vu son jeune âge. Il a fait ses débuts en 2018 avec l’équipe. En 808 chances en défensive, il a commis 30 erreurs pour une moyenne de .963.

Publicité

En attaque, il possède une redoutable claque, lui qui a accumulé jusqu’à présent dans sa jeune carrière des statistiques plus qu’intéressantes. Il frappe pour .263, 215 coups sûrs, 32 doubles, 30 circuits et 86 PP. Une vedette à en devenir, selon moi.

YouTube.com
Adames frappe son premier coup sûr dans le baseball majeur et c’est un coup de canon face à nul autre que Chris Sale des Red Sox de Boston

Mon dernier choix a été de l’équipe d’expansion de 1998 et aura joué à Tampa jusqu’en 2000. Il avait précédemment évolué pour les Phillies de Philadelphie, Kevin Stocker. Stocker s’amenait à Tampa vers la fin de sa carrière. Assez régulier en défensive avec 38 erreurs, il n’était pas une menace en attaque. Il a cumulé en trois saisons une fiche de .250, 176 coups sûrs, 29 doubles, neuf circuits et 60 PP.

passionmlb.com-2020-07-15_16-00-31_544554
Photo: Bleacher Report

Mentions honorables

Aaron Ledesma partageait le poste avec Stocker. Il a frappé pour .295 en deux saisons à Tampa.

Reid Brignac était un joueur polyvalent pour les Rays et comme joueur de soutien, il a cumulé des stats respectables. Il a évolué pour les Rays de 2008 à 2012. Pas un grand joueur, mais il apportait à l’équipe une certaine stabilité en défense.

Tim Beckham a été le tout premier choix au repêchage de l’encan de 2008. Très bon dans les ligues mineures, il n’a jamais su dominer autant dans les grandes ligues. Beckham a passé quatre saisons dans l’uniforme des Rays en 2013 et de 2015 à 2017.

Default image
Paul Leblanc
Alleyop360Attitude Football