Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les Jays ont la quatrième banque d’espoirs de la ligue (chez les lanceurs droitiers)

Au cours des dernières années, les Jays avaient toujours l’une des meilleures banques d’espoirs de la MLB. Pourquoi? Parce que Vladimir Guerrero Jr., Bo Bichette et Cavan Biggio, notamment, faisaient monter le score des Jays à eux seuls.

Leurs prouesses dans les mineures ont évidemment fait tourner les têtes et les ont placés sur la map. Tout le monde n’en avait que pour eux… et avec raison.

En parlant des jeunes, voici les chiffres sur lesquelles vous pouvez parier en vue de leur saison 2020.

Publicité

Puis, depuis qu’ils ont gradué chez les grands, la formation de la Ville-Reine a bien évidemment descendu au classement, ce qui est normal.

L’équipe est quand même en mesure de se maintenir en place grâce à des choix judicieux. Par exemple, Austin Martin, qui est le 16e espoir de la ligue selon les décideurs de Baseball America, aide l’équipe à remonter à la surface un brin.

Parlons-en, de Martin. Les Jays ont finalement mis sous contrat leur premier choix au dernier repêchage (et leur quatrième choix), ce qui fait en sorte que les cinq choix de l’équipe sont maintenant sous contrat.

Parce que le jeune espoir de premier plan a commandé un important boni à la signature (et que les choix de deuxième et troisième tout ont signé un brin au-dessus de la valeur de leur choix), les Jays n’ont pas eu le choix de couper ailleurs.

Nick Frasso, en signant hier, a donc accepté un brin moins que ce qu’il prévoyait peut-être obtenir.

Ultimement, les Jays sont devenus la première équipe de l’histoire à dépasser le montant alloué à tous les espoirs de 5 %. Comme j’en discutais la semaine passée, ils ont une taxe de 75 % à payer sur l’excédent, mais ils n’ont pas dépassé assez pour se faire couper un choix lors du prochain repêchage.

Ultimement, cela a donc permis aux Jays d’ajouter Martin, le voltigeur Zack Britton et trois lanceurs droitiers à l’organisation.

Publicité

Et les lanceurs droitiers, à la surprise peut-être de certains, ne sont pas vilain dans l’organisation des Jays. En fait, selon le MLB Pipeline, les Jays ont le quatrième meilleur bassin de lanceurs droitiers de tout le circuit.

Les Dodgers, les Marlins et les Tigers forment le top-3.

Évidemment, on sait que ce résultat est boosté par la présence de Nate Pearson, qui fait tourner toutes les têtes à Toronto. Un peu comme avec Vladdy dans le temps, dans le fond.

Mais les Jays, dans le top-10 de leurs espoirs, ont tout de même quatre lanceurs droitiers (en plus du gaucher Anthony Kay). Pearson est au sommet et il est suivi de Simeon Woods Richardson (troisième espoir des Jays et 98e de la ligue), d’Alek Manoah (quatrième espoir des Jays) et d’Adam Kloffenstein (neuvième espoir des Jays).

Huit autres lanceurs droitiers sont dans le top-30 des Jays, portant le total à 12 (plus le gaucher Kay, encore une fois).

Ils ont peut-être un gros manque à gagner chez les lanceurs gauchers (chez les espoirs, puisque l’artilleur #1 de l’équipe est un gaucher), mais les droitiers sont toujours plus nombreux.

Publicité

Oui, le futur des Jays a de quoi faire saliver les partisans… et il ne manque peut-être pas tant de profondeur, après tout.

Reste à voir comment ils se développeront.

passionmlb.com-2020-05-18_14-56-51_236082
  • En parlant du loup.