Le racisme affecte grandement Joey Votto

Sans lancer la pierre à qui que ce soit, le joueur vedette des Reds de Cincinnati et canadien d’origine, Joey Votto, affirme que le phénomène est aussi présent au Canada.

Votto, 36 ans, est originaire de Toronto. La vague de sympathie qui frappe actuellement la planète (principalement l’Amérique du Nord) et qui a mis en lumière les mauvais traitements dont sont victimes plusieurs membres de la communauté afro-américaine le touche particulièrement.

Publicité

Selon lui, le Canada n’est pas différent des États-Unis et le racisme y est aussi présent. Même en 2020, les membres des Premières nations et des communautés noires dans plusieurs grandes villes canadiennes, seraient encore victimes de profilage et de mauvais traitements.

C’est ce qui est rapporté par RDS.

Rappelons que le mouvement Black Lives Matter a vu le jour suite au décès de George Floyd, un Afro-américain mort aux mains de policiers blancs au Minnesota.

En entrevue et réagissant à ce phénomène, Votto a affirmé en avoir perdu le sommeil.

Publicité

Nous avons exactement le même problème au Canada. Nous pouvons essayer de le contextualiser avec notre réalité. Cependant, nous ne pouvons nier que nous avons le même problème, a-t-il mentionné.

Il parle avec conviction

En juin dernier, Votto a confié ses états d’âme au Toronto Star et a dit tout haut ce que plusieurs pensent tout bas.

Depuis longtemps je suis à même de constater des aperçus de racisme qui auraient dû m’ouvrir les yeux sur la réalité d’être un homme noir en Amérique. Mes coéquipiers, mes amis, ceux avec qui j’ai passé de bons moments, ont fait face à des préjugés que je n’ai jamais faits et quand ils ont partagé leurs expériences … Je ne les ai pas entendus.

Cette confession de Votto est loin de lui avoir soulagé la conscience car, encore aujourd’hui, il mentionne très mal vivre avec ces situations.

Rappelons que les Indians vont considérer un changement de nom.

Default image
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Alleyop360Attitude Football