Le beau risque de Yasiel Puig

Hier après-midi, les Braves d’Atlanta ont accordé un contrat d’une saison au voltigeur Yasiel Puig.

Le « timing » était bon pour les Braves, eux qui doivent composer avec plusieurs cas de COVID-19, des blessures et des refus de jouer en raison de la pandémie.

Publicité

La plus récente blessure à Christian Pache aura forcé la main de la direction, qui a choisi de se tourner vers l’athlète originaire de Cienfuegos sur l’île de Cuba.

Bien que cette signature puisse rendre heureux n’importe quel partisan des Braves en raison de la force de frappe de Puig et de son bras canon, moi, elle me rend stressé.

Il faut avoir regardé au moins un match de la Serie Nacional de Cuba pour comprendre que les Cubains ont la mèche courte et on l’habitude d’être assez expressif. C’est dans leur nature, dans leurs racines et c’est correct comme cela. Cela met de la couleur. Il s’agit de leur sport national, après tout.

Sauf que pour Puig, trop, c’est comme pas assez.

C’est dommage, car le voltigeur de 29 ans est une véritable menace dans le rectangle des frappeurs et il peut retirer tout coureur qui tente d’allonger une course vers le troisième coussin avec un relais précis.

Publicité

Avec les Dodgers, il a connu un début de carrière sensationnel, étant nommé parmi les meilleures recrues du circuit en 2013. En 2014, il a connu une saison tout aussi exceptionnelle, en plus d’être nommé sur l’équipe d’étoiles du baseball majeur.

Avec une moyenne au bâton qui frôle le .300, c’était compréhensible. Depuis 2015, toutefois, il a connu une petite baisse de régime et sa présence dans le vestiaire semblait en irriter plus d’un.

Il a souvent eu maille à partir avec des coéquipiers et des adversaires. Son passage avec les Reds de Cincinnati aura été un exemple probant, où il a engendré plusieurs batailles avec les Pirates de Pittsburgh, entre autres.

Le beau risque

En signant avec les Braves, ceux-ci prennent un véritable risque. Avec un champ extérieur composé de Puig, Marcell Ozuna et Ronald Acuña Jr., Atlanta pourrait donner des maux de tête aux lanceurs adversaires.

Encore là, faut-il que Puig ne commence pas à jouer les trouble-fêtes dans le vestiaire. Sur le terrain, la pandémie de la COVID-19 pourrait lui sauver quelques ennuis, alors qu’il sera impossible pour les joueurs de vider les bancs, sous peine de réprimandes sévères.

Voilà une chance pour Yasiel Puig de faire amende honorable et de déjouer des probabilités. Un beau risque pour les Braves, mais un beau risque pour Yasiel Puig aussi.

passionmlb.com-2020-05-18_14-56-51_236082
  • Booonsoir, elle est partie!
  • Christian Yelich se fait taquiner par ses coéquipiers et c’est de bonne guerre.
Default image
Antoine Desrosiers
Alleyop360Attitude Football