Expansion à Montréal : la MLB sonde l’intérêt des partisans

Apôtres du retour des Expos à Montréal, prière de ne pas jubiler trop rapidement.

La MLB sonde actuellement les amateurs de baseball quant à un projet d’expansion de ses cadres. Pour ce faire, elle utilise son application At Bat et propose de voter pour deux destinations parmi plusieurs suggestions.

Publicité

Du nombre, les villes de Montréal et Vancouver.

Ce n’est qu’un sondage qui peut s’inscrire dans une campagne de séduction auprès des villes qui rêvent d’obtenir une concession comme c’est le cas pour Nashville.

Toute nouvelle servant à raviver la flamme dans le cœur des partisans québécois est une bonne nouvelle, surtout que le groupe piloté par Stephen Bronfman se fait particulièrement silencieux ces temps-ci.

Logiquement, une garde partagée des Rays est le chemin le plus court vers un retour du baseball à Montréal. Surtout que les coûts d’acquisition d’une nouvelle concession peuvent s’avérer hors de portée.

Selon le magazine Forbes, malgré la pandémie, la valeur des concessions de la MLB est à la hausse.

Publicité

Une histoire de gros sous

Toujours selon les économistes du prestigieux magazine, les Yankees de New York occupent la première place avec une valeur de cinq milliards de dollars, en hausse de 9 % par rapport à il y a un an. Les Dodgers de Los Angeles arrivent au deuxième rang avec une valeur de 3.4 milliards de dollars, suivis des Red Sox de Boston (3.3 milliards de dollars), des Cubs de Chicago et des Giants de San Francisco (3.1 milliards de dollars).

Seuls les Marlins de la Floride n’atteignent pas le milliard de dollars et ont une valeur de 980 millions $.

Malgré ces statistiques, les dirigeants du baseball majeur semblent avoir encore de l’appétit pour l’ajout de deux concessions. Deux équipes de plus pour augmenter les contrats de télédiffusion des matchs. Deux formations supplémentaires pour partager des revenus excédentaires.

La garde partagée ou rien?

Est-ce là une mauvaise nouvelle pour le retour des Expos? En fonction de la valeur actuelle des concessions et advenant que le baseball majeur se fie sur la valeur moyenne de celles-ci afin de baser le coût d’une nouvelle équipe, les carottes sont cuites. Il serait surprenant que des investisseurs se lancent dans cette folle aventure.

Est-ce que la MLB envisagera d’ajouter et à la fois de transférer certaines équipes? Les deux plans sont difficilement compatibles et la garde partagée avec Tampa Bay demeure la possibilité la plus sensée.

En plus de Montréal et Vancouver, plusieurs villes américaines se retrouvent sur cette liste. Internationalement parlant, Tokyo (Japon), Seoul (Corée du Sud), Mexico (Mexique) font aussi partie des choix.

Default image
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Alleyop360Attitude Football