Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La (courte) carrière de baseball de Phil Jackson

Si on avait dit au réputé entraîneur de la NBA Phil Jackson, dans ses années de jeunesse, qu’il aurait fini par faire carrière dans le basketball professionnel, il ne l’aurait pas cru, affirme-t-il.

Et c’était également le sport préféré de Jackson, celui dans lequel il excellait le mieux, et celui dans lequel il voulait faire carrière. Son entraîneur, durant sa troisième année à l’Université du Dakota du Nord (UDN), lui avait même dit que les Dodgers avaient démontré un intérêt envers lui.

Publicité

Mais ce même entraîneur, Harold « Pinky » Kraft, a également mentionné aux dépisteurs des Dodgers que l’avenir de Phil Jackson était cependant au basketball.

Ultimement, comme on le sait, Jackson a connu une des fiches les plus impressionnantes pour un entraîneur-chef dans la NBA : 11 championnats de la ligue derrière le banc des Bulls et des Lakers, quatre apparitions au Match des étoiles, et un prix du meilleur entraîneur de la ligue en 1996.

Cependant, sa fiche en tant que lanceur à sa deuxième année à l’UDN était elle-même très impressionnante, avec un cumul de cinq victoires, 2,30 de moyenne de points mérités et 51 retraits sur des prises, un sommet pour les lanceurs dans l’équipe.

Publicité

Cependant, c’est la taille et le calibre de Jackson qui ont fait de lui un espoir prometteur au basketball, et plusieurs savaient déjà qu’il était prédestiné à exceller dans le sport. C’est pour cette raison que Bill Fitch a recruté Jackson à joindre l’équipe de basketball de l’UDN. C’est dès sa 4e année d’université, en 1967, que Jackson a tranquillement cessé de se présenter sur le terrain de baseball pour finir par se consacrer à un seul sport, et la même année, il devient le choix de deuxième tour des Knicks de New York.

C’est pourtant au baseball que Phil Jackson a connu sa première expérience en tant qu’entraîneur, devenant gérant pour l’équipe de la Babe Ruth League à Williston, au Dakota du Nord, une ligue d’école secondaire. À 20 ans, il travaillait avec des jeunes de cinq ou six ans plus jeunes que lui, se souvient-il. Il rappelle à quel point ce fut une expérience enrichissante dans sa carrière et dans sa vie, ainsi que toute la discipline qui vient avec les responsabilités d’un instructeur dans le sport professionnel.

Publicité

Le baseball a vraiment été déterminant dans la carrière de Phil Jackson, qui l’a aidé à bien comprendre la mentalité de mener et de gagner en tant qu’athlète, ce qu’il lui a également permis de parvenir à ce niveau dans la NBA.